http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualité en lecture spirituelle

  • René Guénon, écologie et spiritualité religieuse.

    téléchargement (10).jpgLe "Titanic" mondialiste est en train de couler. Cette crise du monde moderne avait été annoncée en   1927 par René Guénon  dans son livre intitulé précisément " La crise du monde moderne ". Plus tard, et  en refus absolu de la modernité, René Guénon s'était réfugié  dans la tradition islamique, et il mourut au Caire sous le nom de Abd al-Hadi.

     René Guénon avait bien vu que les  réponses  à la crise de la modernité sont religieuses et spirituelles,  mais il ne pouvait à l'époque en mesurer la dimension écologique, et seul l'islam lui semblait en mesure de s'opposer aux dérives modernistes.

    Nous mêmes en ce début du 21 è siècle ne sommes pas encore capables de traduire en action une réponse spirituelle et religieuse à la crise de la modernité.

    Nous savons au moins les mauvaises réponses, à savoir l'islam intégriste et obscurantiste, la fuite dans le relativisme des religions orientales chères aux bobos, la psycho rigidité chrétienne et le théâtre religieux à la romaine, la pétrification de la pensée dans la tradition biblique  ou encore le racisme religieux absolu des ultra orthodoxes juifs.

    Nous pressentons  bien le lien vital entre écologie et spiritualité, mais nous ne savons pas aller au-delà des discours  du pape ou de Mélenchon (ce dernier est un crypto religieux qui s'ignore )

    En fait pour vivre de manière écologique, c'est à dire spirituelle, il  faudrait, au sein des sociétés sécularisées,  inventer un néo monachisme pionnier, fondé sur  la vie familiale et  la production de biens matériels et culturels éco compatibles. Cette contre société  saine dans une société malade et condamnée, assurerait la survie et le progrès humain dans le long terme. Autant dire et d'abord une révolution religieuse et des structures matérielles adaptées.

    Concrètement une religion parait la mieux apte à porter une telle révolution, à savoir le catholicisme, et cela parce que la tradition monastique y est encore très vivante et exemplaire, et susceptible d'être porteuse de projets pionniers.

     René Guénon est mort trop tôt, aujourd'hui sa révolte contre le monde moderne l'amènerait sans doute à écouter attentivement les discours du pape François, car  quelle religion est le mieux capable  de porter mondialement, à la fois une tradition bimillénaire et un discours écologique et spirituelle, sinon  le catholicisme ?

    Et non l'islam auquel s'était converti René Guénon, tourné vers le passé , faute de pouvoir croire  en l'avenir, et parce  qu'il désespérait du Fils de l'Homme..

  • Plus près de toi mon Dieu !

    images0Y5BY9PQ.jpg" Plus près de toi mon Dieu", ce fut le dernier morceau que joua l'orchestre du  "Titanic" pendant que coulait le navire. Un siècle plus tard c'est le bateau du faux progrès et du mondialisme qui  prend eau de partout. Sans doute la raison du retour de Dieu. Dieu revient ! A nous de choisir le Bon, le Bon Dieu car il est facile de se tromper.

    Avec l'islam Moloch est de retour, Moloch le sanglant dieu sémite dévoreur d'enfants. Dur dur pour les musulmans de choisir le Bon Dieu. Quant aux Juifs toujours fidèles au vieux dieu raciste, ils continuent de confondre Israël avec le Peuple Elu des enfants de la terre. Mais ça c'est précisément la Bonne Nouvelle du Dieu chrétien, le seul possible, le Bon Dieu.

    Mais si vous ne me croyez pas respirez à fond et faites confiance à vos c...! Vous assurerez ainsi à la fois votre santé et votre salut; ce qui est la même chose.  C'est là mon yoga perso et le commencement de la Religion, de toute religion. Mais il s'agit de salut collectif et non individuel, et dans ce cas pour agir collectivement, il faut une religion. Je vous propose donc de faire le  choix du Bon Dieu, le choix du Dieu chrétien.

    Je vous accorde qu'il a  bien mal tourné au Vatican, mais il reste le meilleur choix. Il est de retour en Russie, en Pologne, en Hongrie et dans l'est de l'Europe où l'on a compris qu'il protège les peuples et les communautés naturelles.

    Il est de retour aux USA où Trump et les catholiques américains viennent de faire le bon choix en choisissant comme juge suprême une femme qui ne plaisante pas.  Face à ces décadents que sont Macron, Merkel et les prébendiers bruxellois, il faut remercier  Messieurs Poutine, Orban ou Trump !

    Il n'est en effet que temps pour nos sociétés dites avancées, de retrouver les valeurs de vie du christianisme. Mais le choix du Dieu chrétien est inconséquent s'il ne s'inscrit pas dans une vision écologique globale. Voilà ce qui manque à la politique des  Poutine, Orban ou Trump! Mais face aux décadents qui nous gouvernent ils sont un moindre mal dans l'attente de solutions écologiques appliquées à la politique.

    En définitive  la politique doit devenir écologique mais  il faut faire preuve de discernement car l'écologie n'est pas  cette doxa paniquarde et politiquement correcte de Greta Thunberg ou des maires sectaires opposés au tour de France ou aux sapins de Noël. L'écologie vraie est de nature spirituelle , elle est la vision de Saint François traduites en actes concrets répondant aux défis du 21 è siècle. 

    Le pape François s'en réclame, à juste titre, mais pour ramener le Dieu chrétien au Vatican et dans le monde, encore faudrait-il qu'il commençât  par donner du corps  à ses idées au sein même de l'institution ecclésiale Pas chiche !

    Vaste sujet dont nous reparlerons.

     

     

  • Mort de Gilbert Meyer

    images.pngL'ex maire de Colmar Gilbert Meyer est mort, l'occasion d'une chronique nécrologique que je ne peux refuser à mes amis colmariens. Dans une autre vie je fus en effet  un acteur ( tout petit acteur) de la vie culturelle locale en tant qu'animateur de la radio libre locale ( RDL 103.5 ) et président d'une association culturelle qui compte à Colmar, j'ai nommé les amis de la bibliothèque, aujourd'hui médiathèque.

    Je rends  donc  hommage à Gilbert Meyer qui fut un excellent  administrateur de Colmar, ambitieux pour sa ville, y compris et cela doit être dit, y compris au plan culturel.

    Malheureusement il fut un lamentable politique, fossoyeur de l'Alsace dans un Grand Est qui n'a rien apporté à une région naturelle bien équilibrée à tous points de vue. Chiraquien  et jacobin il crut toujours être plus malin que ses adversaires, mais il se montra incapable de préparer sa succession au profit d'Yves Hemendiger, son dauphin naturel. Pire, comme nombre d'élus locaux il crut instrumentaliser le vote musulman à coups de subventions exorbitantes accordées à une association turque dont les ficelles furent longtemps tirées depuis la Turquie.

    Rien de bien grave certes, mais en cela il fut l'homme d'une époque peu glorieuse. Paix à son âme !

    Paix à l 'âme de  "Chilbert". Il avait ses tics politiques, comme celui de tapoter les joues des mémés par exemple,  mais  il  vécut sa fonction comme un sacerdoce et en  cela il mérite les éloges qui, en ce qui me concerne, ne sont pas de circonstances. 

    A  Dieu Gilbert !