http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Art et Création

  • Le royaume du silence.

    11233976lpw-11237253-jpg_4753601.jpg" Le royaume du silence" ou redonner vie à nos églises abandonnées est le titre d'un livre de Philippe Abjean publié récemment par les éditions Salvator.

    En ce 9 novembre jour anniversaire de la mort d'un grand chrétien, j'ai nommé De Gaulle, je fais de la publicité pour  l'ouvrage de  Philippe Abjean car il constitue un appel à la résistance au coeur d'un grand effondrement pire que celui de juin 1940, car cette fois il ne s'agit pas seulement de la France, mais bien de l'effondrement de la  civilisation chrétienne occidentale elle-même.

    Philippe Abjean ne se contente pas d'exposer des idées, il propose de  leur donner un suite concrète à ce que l'on peut justement appeler la dissidence chrétienne. Une résistance cela commence toujours dans l'ombre et dans le silence, aussi Philippe Abjean  ne propose rien moins que de créer  un ordre du Silence voué au maintien de nos églises abandonnées.

    Tout ça pour ça direz-vous ! Eh oui résister c'est d'abord occuper le terrain,  surtout dans  la nouvelle ère des réseaux sociaux. Il importe en effet de garder les pieds sur terre pour ne pas se perdre dans le virtuel. Commençons donc par garder nos églises ouvertes coûte que coûte !

    Mais direz-vous n'est-il pas paradoxal de vouloir agir dans le silence en ce temps de bruit médiatique permanent ?

    Au contraire le silence est la première dissidence à opposer à la cacophonie ambiante. C'est une forme d'action qui a un précédent historique, à savoir le monachisme des premiers temps du christianisme et son épanouissement à l'époque des  moines bâtisseurs médiévaux.

     Cela ne surprendra que ceux qui n'ont pas encore compris que nous entrons dans un nouveau Moyen-âge comparable à celui qui  suivit l'effondrement de l'Empire romain.

    Sous nos yeux  un ordre politique ancien s'effondre et une vieille culture disparaît tandis que nul ne peut prédire où va le monde. La sagesse est donc de se préserver, de s'éloigner, et d'attendre les temps nouveaux en silence en donnant l'exemple de comportements adaptés aux circonstances.

    Lorsque l'Empire romain s'écroulait, les Pères du Désert s'éloignèrent dans la solitude et le silence pour ne pas être pris sous les décombres. Ils furent ainsi à l'origine de ce monachisme créateur qui plus tard reconstruisit  l'Occident sur les ruines de l'Empire romain.

    L'idée à priori bizarre exprimée par Philip Abjean se comprend dans le contexte de la crise du monde moderne. Celle-ci fut annoncée déjà au vingtième siècle par ce que l'on appelerait aujourd'hui des "lanceurs d'alerte". 

    Parmi eux citons René Guénon qui en tira de fausses conclusions occultistes et trahit l'Occident en se convertissant à l'islam, mais il avait vu juste en annonçant la crise du monde moderne. Mentionnons aussi Gandhi et son disciple européen  Lanza del Vasto  qui dès les années 50 du siècle précédent virent venir l'impasse écologique de notre mode de développement. Citons également les rédacteurs du rapport Meadows et les conclusions du Club de Rome des années 70 du siècle précédent.

    Bien peu se soucièrent des avertissements donnés. Mais aujourd'hui où la crise est évidente elle provoque la panique chez les esprits faibles à la Greta Thunberg. 

    Ce n'est heureusement pas le cas de Philip Abjean mais il fait partie de ces catholiques qui commencent enfin à réaliser la situation et il appelle à l'action.

    Pour en savoir plus je renvoie à son livre qui nous invite à préserver nos églises comme  patrimoine culturel en déshérence. Leur disparition  du paysage  marquerait  la fin de l'Occident   Même les mécréants et les incroyants peuvent  le comprendre au point de vouloir préserver ces églises abandonnées où peut-être l'Esprit les attend.

     

  • Speak white !

    200px-2005_manneke_pis05.jpg L'ignominieuse campagne du Conseil de l'Europe prônant le hijab vient heureusement d'être retirée suite au tollé qu'elle suscitait.

    Les Européens ne sont pas encore complètement dégénérés malgré les efforts de Bruxelles pour cela.

    A noter que cette campagne est  en anglais, langue parlée par 8 % des Européens seulement depuis le Brexit. 

     Après avoir  pendant des décennie imposé l'impérialisme linguistique francophone au détriment du flamand, Bruxelles pratique maintenant l'impérialisme linguistique anglophone.

    English only ! Celebrate diversity  !  Célébrons la diversité mais en anglais seulement ...

    Pour les francophone du Québec cela rappelle une époque pas si lointaine où parler français était interdit au nom d'une certaine idée de la culture qui ne pouvait être que blanche et anglophone....

    Speak white ! disait-on au pauvre Québécois qui parlait français. Dira t on bientôt Speak  black ! Au nom de la diversité bien sûr, c'est  à dire au nom de cette  culture woke et anglophone que prétend nous imposer le Conseil de l'Europe.

    Il n'y a qu'une seule réponse possible, elle nous est donnée par le très flamand Maenekenpiss. 

    Compissons les décadents ! 

  • y a bon Zemmour soup !

    Y_a_bon.jpgCette note se veut un peu humoristique elle ne peut donc être  que de gauche  et bien pensante.  Honnis soit qui mal y pense et d'ailleurs comme chacun sait, à droite l'humour est interdit par le CSA.

    Il s'agit de politique, c'est à dire de soupe à vendre.

    A gauche nombreux sont les humoristes ou prétendus tels, qui crachent dans la soupe à Zemmour. Tel n'est pas mon propos, je pose simplement la question  de savoir qui  la  vendra le mieux aux Français et comment.

    C'est une vieille histoire que cette soupe. Elle fut tout d'abord lancée sur le marché dans les années 80 du dernier siècle, par un certain  Jean-Marie, un poissonnier breton de la Trinité sur Mer. Sans succès car le dit Jean-Marie sentait le poisson pas frais et faisait fuir les clients.

    Sa fille Marine reprit la boutique, monta à Paris comme tous les Bretons. Elle  se débarrassa du poisson pas frais et joua les parisiennes  en se parfumant à la rose. Elle créa ainsi un petit fond de commerce dont elle vécut et vit encore honorablement, mais sans grandes ambitions et sans prétendre dominer le marché de la soupe.

    C'est alors qu'apparut Zemmour le Juif, très moderne malgré les apparences, très ambitieux et  roi du marketing. Il n'oublia pas le vieil adage que l'on enseigne dans les écoles de commerce, à savoir" it's the packaging that does the  selling"( C'est l'emballage qui vend le produit ) Bien que  pas très anglophile il savait qu'on réussit des tas de coup marketing simplement en enlevant le e des mots français car c'est beaucoup plus vendeur. Il avait compris qu'avec  un peu d'anglais on vend même de la …..m et  que  l'on  impose à peu près n'importe quoi.

    Prenez par exemple  le pass sanitaire ! Il fallait  y penser,  le mot passe est beaucoup trop ludique et franchouillard, il évoque les maisons de passe bien de chez nous !  Pas sérieux . Au contraire enlevez le e et avec le pass plus rien ne passe, et tout se contrôle. Formidable en politique !

    Eric Zemmour comprit donc qu'il fallait enlever le e de soupe et avec la vieille recette bretonne il inventa la Zemmour soup qui connut  le succès que l'on sait.

    La question qui se pose maintenant est de savoir qui vendra le mieux la Zemmour soup ? Zemmour lui-même ?  La Marine ? Ou le vieux réseau de distribution un peu ringard de LR and Co ?

    A la place de Zemmour je garderais tous les droits sur la recette mais je m'arrangerais avec le réseau pour qu'il fournisse un bon vendeur formé à  l'international ( Par exemple à l'ESBB ou Ecole de la Soupe en Boîte de Bruxelles ou  Packalasup Schul en alsacien ) Je suggèrerais Michel Barnier. Ensuite je ferais avec lui une OPA sur le commerce de Marine et après avoir réorganisé le réseau de distribution en France je l'étendrais à toute l'UE  où existe de nombreux associés potentiels, en Pologne ou en Hongrie par exemple.

    Mais bien sûr je plaisante.  Pas drôle ? Normal, Je vous avais prévenus c'est de l'humour de gauche,  et à gauche en ce moment on rit, mais on rit jaune, très jaune.