http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Christianisme

  • 1917-2017 Centenaire des évènements de Fatima.

    image1.pngEn 1917  au Portugal se déroulèrent des évènements à classer dans la chronique "paranormal et inexpliqué" de ce site, mais le plus extraordinaire est qu'ils furent annoncés à l'avance.

     En effet, deux mois et trois jours avant le 13 mai 1917, une annonce publiée dans la presse portugaise, annonçait le message de Fatima. L'annonce resta inaperçue et lorsque les évènements se produisirent les théologiens restèrent silencieux tandis que les historiens et les scientifiques parlèrent de coincidence.

    Il faut dire que pour la religion catholique tout évènement inexplicable qui  se produit hors de sa grille de lecture n'existe pas, ou ne peut qu'être l'oeuvre du diable. Le diable en moins il en est de même pour les scientifiques qui nient toute réalité inexplicable par la méthode scientifique, comme par exemple le phénomène ovni.

    Le cas de Fatima fut ensuite récupéré par l'église catholique à ses propres fin et Jean-Paul II attribua même la teneur du troisième message à l'attentat dont il fut victime.

    Il faut dire aussi que le cas de Fatima oblige à parler de spiritisme, ce phénomène honni des scientifiques comme des religions car il remet en cause le dogme matérialiste des premiers et les discours religieux hérités du passé. Ce furent en effet les spirites portugais qui firent passer l'annonce suite à des communications médiumniques reçues dès le 7 février 1917 et consignées dans les PV de séance de la société spirite de Lisbonne.

    Les PV de la même société apportent la preuve que l'annonce de la mort du roi et l'avènement de la République portugaise furent connus à l'avance par voix médiumnique. Mais le plus troublant dans cette histoire est l'attitude de la très catholique dictature portugaise de Salazar qui, dans les années 1950,  ferma les centres spirites et détruisit l'essentiel  de leurs archives. Bizarre n'est-ce pas ?

  • Un catholique parle aux catholiques.

     sans-titre.pngMode d'emploi de cette rubrique 

    Elle s'adresse à toutes celles et ceux comme moi qui ont été baptisés dans l'église catholique romaine sans que personne nous ait jamais demandé notre avis. Statistiquement vous êtes et je suis comptés parmi ce milliard et quelques 228 millions de catholiques recensés dans le monde en 2012, tendance à la hausse puisqu'en 2013 nous étions 2,12 % de plus. Je n'ai pas les dernières stats et peu importe !Le  fait est que nous faisons partie de la statistique et que jamais personne ni à vous ni à moi, ne nous a demandé notre avis sur cette église à laquelle nous appartenons parait-il.

     

    En ce qui me concerne j'ai des doutes car je suis divorcé et remarié et je ne suis plus censé être en communion avec cette église. Pourtant je reste dans les statistiques. Faudrait savoir.....J'en suis ou j'en suis pas ?

    Mais comme on ne m'a jamais demandé mon avis dans cette église à laquelle je suis censé appartenir, eh bien je vais désormais le donner régulièrement. Dans cette rubrique intitulée "un catholique parle aux catholiques" je dirai ce que pense un catholique de libre pensée et de bonnes mœurs, du moins autant que faire se peut. Nombreux sont dans mon cas et ils se reconnaitront dans ma prise de libre parole.

    A + sur les toits avec les chats de gouttière et les pirates de la pensée libre.

    Thème du jour 

    La fin du temps des  nations  

    " Et Jérusalem sera foulée aux pieds par des nations jusqu'à ce que soient accomplis les temps des nations" (Luc 21,24)

    Comment un catholique peut-il être nationaliste sinon par ignorance spirituelle ? La Bible ne cesse de nous rappeler le caractère relatif et transitoire des institutions humaines. La période historique que nous vivons est celle d'un grand changement planétaire qui rend parfaitement dérisoire tout repli nationaliste. Sur le sujet je leur propose cette pensée de Geneviève de Gaulle Anthonioz "Rien ici bas ne peut être note patrie. On le sent de plus en plus. Ou plutôt il n'y en a pas d'autre que la main toute miséricordieuse de Dieu qui nous porte"

     

    D'une certaine manière le monde global est celui de la fin des nations, c'est ce monde global que nous devons organiser et humaniser au-delà des nationalismes en étant ouvert à tous les courants positifs et constructifs au cœur même de la crise apocalyptique que nous vivons.

    L'Apocalypse

    " Et je ferai toutes choses nouvelles "  (Jean II )

    Apocalypse ne veut pas dire destruction mais révélation. Une explosion de nouveautés dérangeantes c'est ce que nous vivons . Mais au-delà de ce qui nous dérange ne vivons-nous pas un nouveau monde extraordinaire ? Vive donc l'Apocalypse !

     

     

     

     

     

     

  • La Religion et l'unité des monothéismes.(rf04)

    images (10).jpgPeu importe les directions religieuses car il n'y a que la Religion, diverse selon les cultures et née de l'aspiration humaine à être relié à l'univers, à l'universel et à ses semblables. La Religion est ce qui vous relie à la Vie. Les religions évoluent ou disparaissent mais la Religion reste car elle est inscrite au cœur de la conscience.

    Les mystiques expérimentent la Religion et ils la vivent dans l' Un, mais la diversité des cultures entraine celle des religions. Comment vivre alors avec cette diversité ? Si vous n'avez pas de religion et même si vous vous croyez athée, faites vous votre religion, reliez-vous à l'Eternel en votre  âme et conscience. Et si vous êtes né dans une religion, restez-y. Mais il vous faudra l'oublier, la dépasser  et surtout  apprendre à comprendre et à respecter la religion des autres. Ce dépassement est d'ailleurs absolument nécessaire aujourd'hui à l'heure de la mondialisation religieuse et de la globalisation spirituelle

     Pour nous limiter aux monothéismes la question de leur vivre ensemble devient vitale à l'heure où nous assistons à un renouveau islamique qui provoque un rejet croissant des musulmans dans  les sociétés modernes, ex chrétiennes pour la plupart. Dommage, car avec ses cinq piliers fondamentaux, l'islam a beaucoup à apporter, il résume l'essentiel de la  Religion : L'unicité et le mystère de Dieu, la prière quotidienne, le jeûne (ou maitrise du corps ), le pèlerinage qui apprend à comprendre la relativité et la précarité de notre passage sur terre, et enfin l'aumône ce vieux mot qui nous rappelle le devoir de solidarité active envers nos semblables. Et pourtant l'islam pose problème car il n'est qu'une religion et non la Religion comme il le prétend. Pour être la Religion il lui faut aussi intégrer l'esprit critique et surtout apprendre à respecter ses origines judéo-chrétiennes.

    C'est la tradition prophétique  du judaïsme qui a appelé  le prophète Mahomet. Quant à Jésus il fut effectivement un modèle de sainteté et peu importe ce que les théologiens ont ensuite raconté sur lui. Toute religion raconte des histoires à dormir debout. Qu'importe que Marie ne fût pas vierge et que Mahomet ne soit pas monté au Ciel sur un âne. Les histoires à dormir debout émerveillent le bon peuple qui en demande toujours plus en ce domaine.  Ce n'est pas grave, l'important est de vivre la Religion dans l'amour du prochain. Toute théologie n'est finalement que littérature et illusion littéraire,  maya comme disent les bouddhistes. Le Christianisme le rappelle d'ailleurs  dans l'évangile de St Jean  qui commence en nous donnant la clé de la Religion :" Au début était le Verbe" le Verbe c'est à dire le Mot . Ne soyons donc plus dupes des mots et de la littérature théologique, même s'il n'est pas possible de s'en passer pour vivre dans une religion. Mais l'important c'est d'être religieux, relié à l'Eternel et à la Vie en son âme et conscience.