http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualité en lecture spirituelle - Page 3

  • Il sera juif..Dieu soit loué !

    images (10).jpg C'est décidé mon petit fils franco américain sera juif comme son père, et non pas catholique comme sa mère qui est aussi ma fille.

    A dire vrai il  ne sera jamais tout à fait juif puisque le ventre de sa mère ne l'est pas ; ce qui est plutôt positif si l'on veut bien admettre que cette conception de la judaïté relève du pur racisme.

    Grand papa juif est ravi, et dans sa tombe en Israël l'arrière grand-mère doit se retourner de joie.

    A dire vrai ni ma fille ni mon gendre ne sont des passionnés de religion. Lui , le chercheur spécule  sur les cordes et les trous noirs de l'univers, quant à ma fille elle fait merveille dans les méandres du Droit international. Mais le " petit " reçoit la meilleure éducation et il est normal pour des parents raisonnables de compléter celle-ci par la religion. Mais par une religion raisonnable bien sûr, une religion qui concilie construction identitaire  et ouverture sur toutes les dimensions de l'humain... et au-delà.

    Justement, au sujet de l'Au-delà  tout chercheur honnête vous dira qu'il n'est que Mystère et questionnement, mais certainement pas Rien et Absurde. Cet Au-delà qui est l'horizon de la science et de la religion dans leur commune insuffisance à rendre compte du Mystère de la vie.

    Va donc pour le judaïsme libéral puisqu'il s'agit de  donner une identité  au " petit" et de l'ouvrir au Mystère de sa  vie et de l'univers. Il sera donc juif  et déjà il apprend le Shabat au "  Summer camp" des juifs libéraux de la côte est. Il va devoir aussi apprendre un peu d'hébreu pour dire les prières, mais je n'ai pas de souci car il me parait particulièrement doué pour les langues, à juger de la qualité de son français.

    Peu m'importe qu'il soit juif ou catholique, l'important est  que son âme puisse  se développer harmonieusement entre raison et foi. Il pourra même être chrétien un jour, si en son for intérieur il comprend le mystère du Fils de l'Homme inscrit dans le Saint Suaire. Comprendre ce Mystère est l'achèvement du judaïsme, mais vous n'êtes pas obligé de me croire.

    L'heure est à la joie. Mazel tov et Shabat Shalom Jason !

  • La France oublie parfois....

    3650118671_5.png C'est le leitmotiv d'un article paru dans la lettre d'information n°113 de l'Œuvre d'Orient sous la plume de Mgr Gollnisch. 

    Selon Mgr Gollnisch la France  a oublié que Saint Méthode et Saint Cyrille ont évangélisé les slaves à Kiev, elle a oublié que le roi Henri de France a épousé la princesse de Kiev le 19 mai1051 et il rappelle que l'Œuvre d'Orient  est aux côtés de l'église gréco-catholique d'Ukraine depuis 1920.

    L'Œuvre d'Orient  est une admirable institution  et Mgr Gollnish vaut d'être écouté mais avec réflexion pour ne pas tomber dans une vision manquant d'objectivité envers la Russie dont l'Ukraine est le berceau. 

    Certes la France devrait  retrouver un peu de mémoire historique et se rappeler  qu'elle fut  protectrice de la chrétienté  latine et romaine en Orient . Mais en précisant que cette vocation est aussi une obligation de dialogue avec le monde orthodoxe russe qui, contrairement  à l'Occident, n'a jamais laissé tomber les chrétiens d'Orient, en Syrie en particulier.

    En Ukraine l'Occident paie ses erreurs en Orient et il serait temps de cesser de persévérer dans l'erreur, en particulier en encourageant  les Ukrainiens dans leur illusion de reconquérir le Donbass et la Crimée. Ne pas le voir et les  encourager  dans le jusqu'au boutisme n'est pas leur rendre service et  c'est   prolonger un conflit  qui remet dangereusement en cause l'équilibre du monde.

    i

     

     

     

  • Le linceul de Turin et la dimension catholique de l'Au-delà.

     

    christ01.jpgDans l'émission "En quête d'Esprit" de Cnews du dimanche 26 juin il a été question des dernières découvertes scientifiques concernant le célèbre linge qui aurait recouvert le corps du Christ.

    Cela vaut la peine de s'y intéresser même si pour l'église romaine il importe peu que ce linge soit un faux ou non, l'important étant de croire en ses enseignements. C'est aussi ma position sauf que mon catholicisme s'étend bien au-delà des enseignements de Rome.

    Selon moi le Mystère du Saint Suaire est  le fondement de la foi chrétienne et  l'occasion de croire en Jésus-Christ.

    Je crois donc en Jésus-Christ et au mystère de Dieu et de la Vie Eternelle qui, à travers  le Mystère du Saint Suaire, remet en cause à la fois la rationalité scientifique et le discour dogmatique  sur Dieu. Le Saint Suaire nous confronte  au Mystère de l'homme en Dieu, ou de Dieu en  l'homme, dans notre rapport personnel à la vie et à la mort. Et cela sans opposition à la science, bien au contraire, mais en allumant en nous  une curiosité scientifique toujours plus  tournée vers le domaine spirituel.

    En 2022  le mystère du Saint Suaire reste entier.

     Certes   on peut reproduire  grossièrement  l'image  mais en faisant abstraction des fibres qui la supportent, ce qui est tricher scientifiquement. Ensuite  on ne peut  expliquer pourquoi un faussaire médiéval aurait voulu reproduire une image qu'il ne pouvait pas soupçonner, puisqu'elle n'est apparue  comme négatif photographique qu'en 1898 !

    Enfin, et même si cela est cruel pour les scientifiques qui ont fait les tests au carbone 14, il faut dire qu'ils ont abouti à une débâcle et n'ont pas pu prouver que le Saint Suaire est un faux fabriqué au Moyen-âge.

    Et qu'importe d'ailleurs puisque d'autres scientfiques éclairent peu à peu le domaine d'une psyché humaine liée à un au-delà d'elle même qui lui est inconnu ! Même si ce visage n'est pas celui de Jésus mais celui d'un inconnu, la coïncidence avec le récit chrétien serait une coïncidence significative comme dirait Carl Gustav Jung. Tout le récit catholique au sens vrai ( catholicos veut dire universel ) prend sens à travers ce visage d'homme  qui donne à voir le Mystère de Dieu.

     Quelle que soit notre religion (ou notre absence de religion)  nous pouvons tous communier dans le mystère divin en nous-même en contemplant le visage mystérieux et serein du boudha réalisé du Saint Suaire.