http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualité en lecture spirituelle - Page 3

  • Comment sortir la foi et la France du trou noir.

    téléchargement (5)_jfif.jpg

    Sortir d'un trou noir est une gageure bien sûr, prétendre en  sortir  ne peut être qu'une forme d'humour ...noir. C'est donc sans me prendre au sérieux et en  toute humilité chrétienne que je vous  propose maintenant quelques idées, pas très catholiques, sur le sujet de la foi et de la France. 

    Je le fais en toute humilité et en demandant pardon à l'avance à ceux que je pourrais  heurter dans leurs convictions car mes idées sont choquantes et le sont d'autant plus qu'elles sont celles de quelqu'un  qui ne fréquente plus sa paroisse depuis longtemps,  mais qui ne désespère ni de Dieu ni des hommes.

    De quoi se mêle-t-il celui-là ?  diront les bien pensants. Du point de vue clérical ils auront raison mais les mécréants qui ont eu le cœur serré  en voyant brûler Notre Dame, ceux-là comprendront . Et tous hélas partageront le constat  que   France catholique est aujourd'hui laissée pour morte après avoir été  happée dans la machinerie de la modernité. 

    Laissée pour morte  mais pas morte, et il est encore possible d'être catholique et français.

    Mais pour cela il faut d'abord être convaincu que  le catholicisme à la française est  ce  qu'il y a de meilleur  pour nous, pour notre vieux pays et pour toute l'humanité. C'est  cela croire en Dieu et croire en la France. Il faut donc entrer en résistance et se préparer au combat.

    Osons le dire, ce combat est politique et relève d'une reconquête politique de la France par les Français, mais il est aussi et surtout une reconquête culturelle et spirituelle de la France et de l'Europe; ce qui exige un plan stratégique de reconquête chrétienne. Celui que je propose ici se décline en trois axes. Celui du patrimoine religieux, celui de la théologie et enfin celui de l'organisation.

    Il faut se battre d'abord pour préserver notre  patrimoine religieux  et par là il faut entendre non seulement le patrimoine matériel de nos églises mais aussi la bureaucratie ecclésiale, son dogmatisme, son Vatican et son pape. J'ai nommé ce cher vieux bric à brac de sacristie, ces  bondieuseries qu'il nous faut préserver avec amour, en les dépoussiérant quand c'est possible, mais en sachant qu'elles ne valent plus  grand chose sur le marché du religieux,  moderne et mondial.

    La question théologique est affaire de renouvellement post dogmatique. Les dogmes catholiques sont en fait des éléments du patrimoine, nous devons les comprendre comme  les Anglais considèrent leur Magna Charta, ce vieux grimoire que plus personne ne sait lire mais qui n'en est pas moins le fondement de la démocratie britannique.  Ainsi en est-il des dogmes, ces  archives intellectuelles, fondatrices de la pensée chrétienne mais qu'il est urgent de dépasser dans la théologie évolutionniste du Père Teilhard de Chardin, et en prenant en compte les recherches les plus avancées dans le domaine du fonctionnement de la conscience.

    Quant à l'organisation il s'agit de ne pas craindre d'être gallican et dissident sans trop prendre au sérieux le pape  gauchiste et en aidant  le catholicisme institutionnel français à  maintenir ce qui peut l'être. L'important pour l'avenir c'est d'accueillir et d'organiser  ce qui innove et grandit dans l'espace catholique français. Déjà se constitue peu à peu,  parallèlement  à la vieille bureaucratie romaine, un réseau  d'associations spirituelles locales qui répondent  à des demandes précises et qui se réclament du catholicisme.

    Rien n'interdirait à un tel réseau de se relier   par un lien souple et personnel à l'évêque de Rome, symbole de l'unité catholique. Là encore l'exemple anglais est inspirant avec sa vieille  reine qui n'a aucun pouvoir mais qui est le garant de la démocratie britannique et de  l'unité de la nation.

    Shocking  ? Je vous avais prévenus, mais on peut avoir le sens de l'humour et être  sérieux, voilà pourquoi je crois qu'il est bon que  j'envoie cette note...TO WHOM IT MAY CONCERN ! ..

     

     

  • La candidature d'Eric Zemmour est ...

    i-media-266-eric-zemmour-homme-abattre-588x330.jpgLa candidature d'Eric Zemmour est à la fois l'acte de décès de la France que l'on enterre, et un avis de tempête sur l'avenir politique de ce pays.

     Comme il l'a dit lui-même il  eût été préférable qu'un autre que lui se présentât pour proposer une politique de salut public, mais quand le courage manque à tous il suffit d'un seul pour saisir le drapeau et rameuter les courages.

    Mais malheur à celui-là car il est bien seul et Eric Zemmour ne peut être ni  Bonaparte, au mieux, ni  Jeanne d'Arc au pire.  Heureusement pour lui en nos temps de médiocrité il ne sera ni l'un ni l'autre, mais dans tous les cas il reste un lanceur d'alerte qui  pour l'heure vient de communiquer un avis de tempête sur la France.

    Dans un premier temps sa candidature va faire exploser cette droite dite républicaine qui n'est que couardise et lâcheté. Cette droite-là ne sera pas représentée au second tour; ce qui, face à Marine Le Pen ou Eric Zemmour, permettra à Emmanuel Macron d'être réélu de justesse. Mais c'est alors que vont commencer les ennuis pour lui et pour la France car son action sera  paralysée  par  une nouvelle Assemblée Nationale contrôlée par une droite frustrée de son échec à l'élection présidentielle. De cette paralysie naitra une crise constitutionnelle qui s'ajoutera aux autres crises.

    Je prends les paries et je joue à dix contre un sur ce scénario.

     

     

     

  • L'église catholique est-elle devenue la nef des fous ?

    gloutonzp5.jpgSi j'ai bien compris Mgr Aupetit archevêque de Paris veut présenter sa démission au pape parce qu'il aurait eu un regard inconvenant envers une femme en 2012 !

    Je répète c'est ce que j'ai compris de l'information. Suis-je devenu débile ? Ou est-ce l'institution romaine que le sexe rend folle ? Nef des fous, nef des folles,  est cela désormais la barque de Pierre ?

    Je l'ai quant à moi quittée, préférant  ramer tout seul sur mon frêle esquif en faisant confiance à Dieu.