http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Judaïsme

  • Pâques créoles.

    250px-Antonello_da_Messina_004.jpgA la veille de cette Pâques célébrons l'éternelle espérance de la vie sur la mort sans trop nous poser de questions au sujet de ce Jésus appelé parfois "Fils de l'Homme" et surtout "Fils de Dieu", l'Eglise nous dit qu'il EST les deux, mais je n'aime pas cette contorsion logique. Oublions  donc l'Eglise et sa vieille histoire incompréhensible,  et contentons nous de croire aux  paroles de Jésus qui nous rappelle que la vie est éternelle et qu'elle n'est possible que dans l'amour du prochain. Toute la religion se réduit à cette proposition.

    Quant à Dieu ceux qui n'y croient pas sont en train de nous envoyer  dans le mur à force de se prendre pour Lui.

    Leur folie est telle qu'ils ne veulent plus ni hommes ni femmes sur  cette terre,  mais des créatures robotisées et transhumanisées. Bel avenir en effet !

    Pour ces inconscients, qui prétendent être le cercle de la raison, tout va bien, et  sans doute votent-ils pour Macron. Tout comme d'autres qui n'aiment pas Dieu, le Dieu chrétien surtout , mais qui pensent qu'Allah est avec eux. J'ai nommé les révoltés qui rêvent de lendemain qui déchantent et qui votent pour Mélenchon et sa France créolisée. ( Cette France qui   outre-mer et en Seine St Denis l'a élu président  au premier tour de l'élection présidentielle )

    Cela vaut la peine d'y réfléchir spirituellement en nous élevant au-dessus du niveau de la politique. Parlons donc un peu de cette société créolisée que Mélenchon appelle de ses vœux, car justement  c'est  dans une famille créolisée et mondialisée que je me prépare à fêter Pâques.

    Entre mon gendre juif américain et ma bru latina nous fêterons une Pâques créole. J'ajoute qu'un autre fils a épousé une asiatique.  Vive Mélenchon alors ?

    Non car Mélenchon oublie qu'une société créolisée  ne peut fonctionner que si elle est unifiée par la culture et l'éducation. Certes mon gendre est  juif et ma bru latina, mais le premier est chercheur et prof d'université à Boston, et la seconde dirige une société américaine….  en Suisse.

    La mondialisation a  donc créolisé ma famille, mais ce n'est pas un problème car tout le monde se comprend,  et pas seulement en anglais mais aussi  en français, aussi bien qu'en espagnol ou en allemand. Pas de guerre de religions non plus entre nous,  car  loin d'être oublié ou rejeté, le Dieu commun est un  Dieu qui interpelle sur les grands défis  éthiques et les frontières ultimes  de  de la science et de la conscience.

    Vive donc la créolisation  des élites mondialisées ! Mais sous réserve que ces élites ne soient pas submergées par la barbarie qui s'étend depuis les territoires de misère matérielle et  culturelle où chacun affronte chacun pour survivre dans un univers cannibal. Dans ces zones de non droit particulièrement créolisées prévaut le retour au tribalisme le plus primitif.

    Sur le sujet Mélenchon se trompe, et nous trompe, par démagogie ou angélisme,  et c'est Eric Zemmour ou Marine Le Pen qui ont raison parce qu'ils  sont réalistes et connaissent la loi des grands nombres. S'ils ne sont pas écoutés  lorsqu'ils demandent  que la France et  l'Europe ne reçoivent plus toute la misère du monde, la créolisation non maîtrisée des sociétés européennes pourrait aboutir  aux pires régressions.

    Peut-être me direz-vous, mais la morale chrétienne  ne nous incite-t-elle pas à  accueillir l'étranger ? S'y refuser n'est-ce pas trahir le message chrétien ? Certes et nous sommes tous invités à fêter une Pâques créole et mondiale,  mais il faut aussi  ne pas oublier que pour  accueillir des invités,  la maison doit être  en ordre. Or la maison France  ne l'est pas,  tout  comme le reste de l'Occident. Mettons donc d'abord de l'ordre dans la maison et décorons-là chrétiennement du  bouquet de Pâques , alors,  et alors seulement,  nous pourrons accueillir dignement l'étranger.

     

     

  • Politique et religion sur Cnews.

    images 2.png Source  "En quête d'esprit" du dimanche  27 février 2022.

    A retenir de l'émission que  2% de catholiques français pratiquent leur religion, contre 30 à 40 % de musulmans. Ces chiffres  sont accablants  car ils condamnent  toute politique de renouveau identitaire chrétien.

    Et d'ailleurs il est notoire que les évêques français sont opposés à toute politique de renouveau identitaire chrétien. Le tableau religieux français  est donc celui d'un christianisme de plus en plus confidentiel tandis que s'affirme  l'islam comme religion populaire.

    Dans cette société déchristianisée s'efface également le respect  de la simple loi naturelle au profit d'une affirmation de la liberté individuelle absolue comme critère ultime de la définition de l'humain. Dès lors  c'est le bon sens  même et l'équilibre sociétal qui disparaissent, y compris  dans le domaine de la sexualité.

    Le sombre tableau dressé par l'émissioni pose donc bien la question du rôle du politique.  En France nos politiques tendent à esquiver le problème en se cachant derrière le cache misère de la laïcité, ce qui aggrave la situation car la laïcité, au nom des droits de l'homme, ignore la relation collective de la société envers Dieu.

    Comment  sortir de ce processus décadent ? En cessant de se voiler la face au nom de la laïcité,  et en mobilisant tous les monothéistes contre un Etat à la fois décadent et autoritaire. Mais cela implique non seulement l'affirmation de la dimension  religieuse de la politique, mais aussi la réévaluation de la place du catholicisme en France.

    Ce dernier est désormais défaillant. Voilà pourquoi, s'il souhaite mettre la religion au service  de l'Etat et de la France, Eric Zemmour devrait songer à lui adjoindre les  concours de la  synagogue bien sûr, mais aussi et surtout  celui des mosquées.

    Dur dilemme pour le candidat président !

     

  • Eric Zemmour trouve refuge à l'église...

    i-media-266-eric-zemmour-homme-abattre-588x330.jpgRefusé au salon du livre de Cabourg, Eric Zemmour a trouvé refuge dans la vieille église désaffectée de St Pierre de Touques  ( XI è siècle). Il a pu ainsi rencontrer ses lecteurs et  signer son dernier livre.

    En termes d'édition Eric Zemmour est devenu le Juif errant repoussé de partout et réduit à l'auto édition. Et voilà qu'il est contraint de se réfugier  dans la  vieille église  chrétienne abandonnée qui l'accueille en route vers………….mais vers où au juste ? Où va Eric Zemmour ? Qui peut le dire  ?

    Il ne le sait sans doute pas lui même mais l'important est qu'il poursuive son chemin au-delà de l'élection présidentielle. Par son action en effet il contraint les droites à cette union qui peut seule arrêter la dérive de la République  et justifier  la présence de la France dans l'UE. Il n'a même pas besoin d'être candidat pour cela et Michel Barnier ferait mieux le job comme président.

    Le destin individuel d'Eric Zemmour importe peu en effet, , il n'est qu'un instrument de Dieu comme chacun de nous et Dieu seul sait ce qu'il attend de notre liberté. Pour l'heure écoutons ce que dit Eric Zemmour  le prophète de malheur heureusement de plus en plus écouté.

     Il était temps car la civilisation judéo chrétienne menacée par la modernité post religieuse n'est pas défendue  par ceux qui devraient les faire. J'ai nommé ces prétendus chrétiens  qui se déchirent en querelles byzantines sans voir que l'islam est aux portes de la cité.

    Or l'islam ne demande qu'à remplir le vide spirituel de nos sociétés décadentes. Faudra-t-il alors bientôt au nom de la démocratie et de la liberté de culte, transformer les églises abandonnées en mosquées, là où existent des communautés croyantes musulmanes en demande de lieux de culte ?

    La réponse est le secret du  Temple, elle ne peut être oui ou non et déborde le cadre de cette note . Mais ce qui est sûr est que les derniers chrétiens européens peuvent encore  s'accrocher au terrain pour préserver au moins le patrimoine, et garder les églises qui valent la peine de l'être. Il y a plein d'idées à mettre en oeuvre et d'actions à mener,  mais malheureusement personne n'écoute dans la nef des fous qu'est devenue l'Eglise, décadente à l'instar de la civilisation qu'elle a créée.