http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Web

  • Le Vatican, le pouvoir et la communication.

    200px-Vatican_flag_large.pngLe catholicisme est une religion empêtrée dans une institution bureaucratique qui est également un Etat et un pouvoir, j'ai nommé le Vatican. C'est la raison pour laquelle cette religion souffre plus que d'autres religions des effets de la sécularisation des sociétés occidentales. 

    Comment justifier en effet du maintien d'une bureaucratie de célibataires enseignant des dogmes incompréhensibles à l'heure d'internet et de la libre communication mondialisée ? Comment justifier cet Etat religieux et le pouvoir qu'il prétend exercer ? Comment le faire sans justifier en même temps le rêve moyen-âgeux des islamistes de reconstituer un Etat théocratique absolutiste ?

    Ces  questions bien sûr ne sont pas celles que se pose le Pape. Peu lui importe de justifier l'institution vaticane, son problème à lui est d'en assurer la survie. A travers la "com" puisque la foi se perd.Jean-Paul II l'avait bien compris, mais il appartenait à son successeur de tenter l'aventure d'internet et des réseaux sociaux. C'est fait depuis le 12 12 12.

    On peut sourir de constater que l'église catholique ne cesse de courir après la modernité. D'abord dans les années 30 du 20è siècle en imitant les Etats totalitaires de l'époque par la création de l'Action Catholique et des divers mouvements de jeunesse JAC, JOC et JEC. Plus tard la démocratie chrétienne fut une nouvelle tentative de récupération du pouvoir politique, tout comme d'ailleurs le soutien apporté par Jean-Paul II à l'Opus Dei.Aujourd'hui la "com" est appelée à la rescousse.En vain car le problème du catholicisme est celui de son offre spirituelle plus que de son " emballage" médiatique.

    La bonne question, jamais posée par le pape, est de savoir comment adapter l'offre spirituelle du catholicisme à la demande des contemporains. En tant qu'ancien responsable de la JEC ( Jeunesse Etudiante Chrétienne) de mon lycée des années 50 je n'ai cessé de poser la question sans jamais obtenir de réponse dans l'institution.

    J'ai pourtant trouvé la réponse mais dans une quête spirituelle et rationnelle hors catholicisme.Sans issue alors ? Peut-être pas  car je constate qu'un théologien comme le Père François Brune n'hésite pas à poser les bonnes questions et vend fort bien ses livres. Mais personne ne semble l'entendre dans l'institution. C'est là le fond du problème et le pape aura beau gazouiller sur les réseaux sociaux, il ne fera pas avancer son église s'il n'écoute pas les contemporains et se contente de vouloir leur fourguer la soupe du Vatican.

     

     

     

     

  • Weekend initiatique à Denicé avec les Spirites.

    thb-FR-Perrecy_les_Forges-Saint_Pierre_et_Saint_Benoit-7320-0008.jpgLes Spirites francophones avaient choisi de se rencontrer à la St Jean à Denicé dans le Beaujolais pour un rendez-vous initiatique avec l'Esprit et l'Amour créateur. Et comme de l'Amour Divin au Saint Amour il n'y a pas loin, je me dois de mentionner la qualité du Saint Amour produits par Gaëlle Pinet et Gérard Trémerel sur leur domaine de Bénévent à Denicé. Arrosée de Saint Amour et de Beaujolais blanc ( rare mais excellent!) la célébration de la St Jean fut aussi l'occasion  d'un grand  feu de joie nocturne réunissant les nombreux amis spirites dont certains étaient venus du Brésil.

    Ce furent deux journées de réflexion et d'amitié qui permirent de faire le point sur le mouvement spirite en Europe. L'occasion aussi de préciser ici quelques points afin de mieux faire connaitre une mouvance spirituelle authentique, totalement oecuménique par nature, mais également très méconnue. Le Spiritisme existait déjà dans la grotte préhistorique lorsque le chamane prenait contact avec les esprits pour guider la chasse. Ce sont aussi des phénomènes spirites qui sont à l'origine de toutes les religions. De même l'inspiration du savant ou de l'artiste relève de phénomènes étudiés par les spirites. On peut même dire que  toutes les formes de créativité et de communication d'information relèvent des fonctions spirituelles les plus évoluées. Ces transferts d'information se font de manière normale le plus souvent mais aussi de façon paranormale. Mais même dans ces cas il s'agit de phénomènes naturels   dont les lois nous sont encore inconnues.

    Ce caractère entièrement naturel et normal  de ce que, à tort, nous nommons surnaturel ou paranormal, est le point fondamental de la doctrine spirite telle qu'elle fut codifiée par Allan Kardec et ces grands esprits maçonniques, à la fois rationnels et spirituels, que furent Léon Denis ou Gabriel Delanne.

     Les  Spirites en effet ne sont pas ces plaisantins qui font tourner les guéridons ( cette image qui leur colle à la peau n'a rien à voir avec la réalité de ce qu'est le Spiritisme) mais les adeptes d'un mouvement international, particulièrement développé au Brésil mais qui se développe,  parfois même  au sein des religions établies. IL ne vous est pas interdit d'être spirite et d'aller à la messe ou d'être bouddhiste et de pratiquer Zazen, dès lors que l'éclairage spirite corrige ou complète les enseignements de votre religion ou de votre philosophie personnelle. Le Spiritisme en effet se veut une méthode de cheminement personnel interne, une philosophie, tout autant qu'un laboratoire scientifique des phénomènes faussement dits surnaturels.Le Spiritisme ce n'est qu'une manière d'être qui consiste à accepter naturellement  la présence d'un Au-delà proche de nous au point d'interférer parfois dans notre quotidien.

    Pour conclure je voudrais insister sur le fait que la médiumnité étant un phénomène naturel, il existe de par le monde des milliers de gens qui " bricolent" avec les phénomènes médiumniques en se prétendant "spirites". Ces "bricoleurs" portent tort au mouvement spirite dont les membres n'abordent les pratiques médiumniques qu'avec la plus extrême prudence et après une longue préparation. Un vrai  spirite ne fait pas n'importe quoi avec la médiumnité, en particulier dans le domaine médical où il donne toujours la préférence au traitement classique avant que de se tourner vers la guérison spirituelle. Au Brésil médiums et médecins travaillent souvent la main dans la main, mais ce n'est pas pour autant que les Spirites brésiliens ignorent la médecine universitaire,le Spiritisme est au contraire bon sens et discipline dans ce domaine comme en d'autres.

     

    Cette référence à la médecine me permet en conclusion d'annoncer le congrès" Médecine et spiritualité" qui se tiendra à Paris les 27 et 28 octobre2012  au FIAP JEAN MONNET ( salle Bruxelles) 30 rue Cabanis et qui, entre autres, fera le point des dernières découvertes médicales sur les Expériences de Mort Imminente.

    Si vous voulez en savoir plus suivez sur ce site le lien vers le centre spirite Léon Denis.