http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Agenda

  • A propos du catholicisme et de la France.

    Cnews.png" Le catholicisme a-t-il encore un avenir en France ?"  de Guillaume Cuchet Editions Le Seuil

    Selon cet auteur le catholicisme est devenu marginal sociologiquement en France tout en restant un marqueur de l'identité de ce pays. Mais alors comment assurer sa survie et incidemment celle de la France ?

    Pour l'auteur le catholicisme doit changer  de doctrine sans trop en avoir l'air. Je cite sa conclusion " Aux chrétiens de  trouver le moyen de garder le contact et de faire des propositions constructives à  tous ceux qui voudraient conserver ou acquérir un lien avec elle, et avec celui qu'elle prétend représenter, ce lien fût- il distancié et grevé d'incertitudes .

    Caveant Consules !

    Conclusion très réaliste mais pas très encourageante ni très lisible.  L'auteur avait commencé son ouvrage par une analyse du catholicisme en France, il la termine nulle part  en s'adressant aux chrétiens ( donc pas seulement aux catholiques ) en suggérant  des  propositions dont on ne sait rien, ni au nom de qui ou de quoi elle seraient formulées.

    Même Dieu n'apparait pas dans sa conclusion. Quant à la France elle a disparu elle aussi. L'auteur nous a conduit dans un trou noir..

    Merci quand même à la bibliothèque diocésaine   de Nice de proposer ce livre à ses lecteurs dont je suis, car il donne envie de réagir. Je le ferai donc dans ma prochaine note intitulée " Comment sortir la France  et la foi catholique du trou noir"..

     

  • La candidature d'Eric Zemmour est ...

    i-media-266-eric-zemmour-homme-abattre-588x330.jpgLa candidature d'Eric Zemmour est à la fois l'acte de décès de la France que l'on enterre, et un avis de tempête sur l'avenir politique de ce pays.

     Comme il l'a dit lui-même il  eût été préférable qu'un autre que lui se présentât pour proposer une politique de salut public, mais quand le courage manque à tous il suffit d'un seul pour saisir le drapeau et rameuter les courages.

    Mais malheur à celui-là car il est bien seul et Eric Zemmour ne peut être ni  Bonaparte, au mieux, ni  Jeanne d'Arc au pire.  Heureusement pour lui en nos temps de médiocrité il ne sera ni l'un ni l'autre, mais dans tous les cas il reste un lanceur d'alerte qui  pour l'heure vient de communiquer un avis de tempête sur la France.

    Dans un premier temps sa candidature va faire exploser cette droite dite républicaine qui n'est que couardise et lâcheté. Cette droite-là ne sera pas représentée au second tour; ce qui, face à Marine Le Pen ou Eric Zemmour, permettra à Emmanuel Macron d'être réélu de justesse. Mais c'est alors que vont commencer les ennuis pour lui et pour la France car son action sera  paralysée  par  une nouvelle Assemblée Nationale contrôlée par une droite frustrée de son échec à l'élection présidentielle. De cette paralysie naitra une crise constitutionnelle qui s'ajoutera aux autres crises.

    Je prends les paries et je joue à dix contre un sur ce scénario.

     

     

     

  • Eric Zemmour pose le bon diagnostic

    i-media-266-eric-zemmour-homme-abattre-588x330.jpgA Marseille plus qu'ailleurs les antifas font la loi.  Avec l'appui objectif du gouvernement d' Emmanuel Macron ils n'ont pas permis à Eric Zemmour de  rencontrer la majorité silencieuse des Marseillais qui, eux aussi,  subissent la loi des racailles de l'extrême gauche.

    Heureusement via les médias Eric Zemmour a envoyé le message essentiel, à savoir que le rassemblement de la majorité silencieuse au second tour est la condition de l'éviction d'Emmanuel Macron. S'il n'est pas entendu les braves gens de LR n'auront qu'à s'en prendre à eux-mêmes.