http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Islam

  • Le prophétisme en perspective évolutionniste.

    MOISE_Dore_small.jpgSelon la science au début sur terre était un océan de méthane soumis aux rayonnements cosmiques. Puis, de la soupe originelle, par hasard, se forma la première cellule vivante qui évolua aux hasards des mutations pour donner ce que nous sommes.

    Une belle fable que cette science-là ! Plutôt miraculeux ce hasard si bien orienté ! Pourtant  on ne peut se passer du darwinisme pour ne pas  retomber dans les théories créationnistes les plus crétines. Comment en sortir ?

    En admettant qu'outre les mutations biologiques, l'évolution connait aussi des mutations culturelles inspirées, bonnes  ou mauvaises, que le retour d'expérience valide ou non. Cette inspiration porteuse de mutations culturelles évolutives,  est à l'origine celle du chaman inspiré de la tribu primitive. A travers la transe inspirée, il apporte à la tribu des connaissances alimentaires ou médicales de survie. Cela est encore vérifié par les ethnologues aujourd'hui.

    L'inspiration est donc un phénomène vital porteur d'évolution, ce  qui vaut de l'inspiration chamanique primitive vaut aussi de  toutes les formes d'inspiration, en particulier de l'inspiration prophétique des grands inspirés. Ceux-ci font bouger l'humanité pour le meilleur ou pour le pire, ils sont porteurs de mutations culturelles hasardeuses qui permettent  l'évolution à travers les mutations positives.

    On appelle prophètes les inspirés à effet positif  et faux prophètes ceux qui font le malheur des peuples, comme Hitler par exemple, le dernier grand faux prophète de l'histoire.

    Les grandes religions ou philosophies sont  en fait des étapes de l'évolution au plan culturel. De Bouddha à Jésus, de Manu à Mahomet, des auteurs des Védas  à Gandhi, mais  aussi  de Socrate à Karl Marx, tous ces inspirés, fondateurs  de religions ou de mouvements révolutionnaires, ont fait progresser les cultures humaines, dans un mouvement perpétuel de remise en cause et de mise à jour, le mouvement même de l'Esprit.

    Il ne peut en être autrement car le prophétisme religieux ou laïc, est un phénomène vivant jamais figé, sinon dans les dogmes et les sectarismes  toujours ancrés dans le passé, et jamais tournés vers ce qui vient. Il y faut pour cela de nouveaux prophètes.

    Rien n'est donc plus faux que la prétention de Mahomet à être le dernier prophète  car en tant que phénomène lié à l'évolution tout prophète en appelle d'autres. Le prophétisme est inhérent à l'évolution,  et d'autres prophètes, inconnus ou non, ne cessent de recevoir l'inspiration créatrice de l'évolution. Cela donne des gourous et créateurs de sectes, ou non, des mouvements inspirés délirants ou créateurs, peu importe, l'évolution y est reconnaissable toujours en quête de nouvelles tables de la loi adaptées au niveau d'évolution de l'espèce humaine. Sauf que ce n'est pas le hasard qui apporte les nouvelles lois mais la raison inspirée par la foi en un Dieu  qui nous laisse libres de nous tromper.

    En ce début de 21 è siècle nous vivons une période apocalyptique et prophétique à la fois. L'évolution  terrestre est en effet arrivée à un point qui rend urgent de rappeler les tables de la loi mosaïque tout en se préparant à les voir améliorées et complétées en perspective évolutionniste. Les grandes religions sont bien sûr concernées par ce processus, mais la science aussi qui ne saurait plus prétendre à une neutralité éthique devenue impossible. Mais ceci est une autre histoire.

     

  • Islam, drogue et opium du peuple.

    120px-Flag_of_Saudi_Arabia_svg.pngLe templiers furent les premiers à comprendre le lien de l'islam à la drogue, au hachich plus précisément, lorsqu'ils entrèrent en relation avec les Assassins ou Haschichin, dirigés par le Vieux de la Montagne.( Les Haschichin de la Montagne libanaise étaient les ancêtres des Alawites qui aujourd'hui gouvernent la Syrie du président Assad.)

    La légende veut qu'à l'occasion d'une trêve le Vieux de la Montagne invita les templiers pour leur prouver la supériorité de la foi musulmane sur la chrétienne. Il leur dit qu'il n'avait qu'un signe à faire pour que les gardes se précipitent du haut du rempart pour s'écraser au fond des douves au nom d'Allah. De fait l'un des gardes se jeta dans le vide sur un signe du Vieux de la Montagne, il était bien sûr bourré de hachich.

    Aujourd'hui dans nos banlieues il n'y a qu'un pas entre le trafic de drogue, le financement de l'islamisme et l'endoctrinement islamiste. Cet endoctrinement est particulièrement addictif sur internet. L'islam illustre parfaitement la description de Karl Marx qui désignait la religion ( chrétienne en son temps) comme "l'opium du peuple".

    Il n'aurait certes pas imaginé que sa pensée allait nourrir une autre drogue intellectuelle qui porterait son nom, à savoir le marxisme, mais sa remarque reste juste concernant les religions en général et pas seulement l'islam. Les religions sont des constructions intellectuelles qui superposent un monde enchanté à la réalité quotidienne, si bien que  consommées avec modération elles sont des soulagements appréciables de la misère humaine.

    Comme le hachich, ainsi que le  prétendent les partisans de sa dépénalisation médicale. Mais ceci est une autre histoire.

  • Pour une réponse chrétienne au nationalisme musulman d'Erdogan.

    2939_2.jpgA contre courant des médias il faut se réjouir du courage de Mgr Aupetit sur les questions éthiques, mais il est bien seul à oser "ouvrir la gueule" dans la cléricature, pape compris hélas. De plus cette même cléricature politiquement correcte semble aveugle sur la situation de nos sociétés chrétiennes face à l'islam arrogant d'un Erdogan par exemple.

    La récente visite d'Erdogan en Allemagne a au moins le mérite de clarifier la situation. C'est ainsi que dans " Le Figaro" de ce jour on peut apprendre sous la plume de l'éditorialiste Renaud Girard que :

    1) Erdogan est un frère musulman 

    2) que la Turquie a soutenu sans réserve les islamistes aujourd'hui en déroute ( avec le soutien rappelons-le de Fabius et du petit gros qui nous tenait lieu de président )

    3) qu'Erdogan utilise en Allemagne les mosquées turques pour pourchasser ses opposants et propager un nationalisme musulman et turc à l'opposé de la moindre volonté d'intégration dans la société allemande

    4) que la jeunesse turque élevée dans la libérale école allemande soutient le nationalisme musulman et turc d'Erdogan.

     5) que la jeunesse déchristianisée et consumériste  allemande est remplacée par une jeunesse turque qui fait des enfants.

    Et en France ? Le discours black blanc beurre est un leurre car l'islamisme gagne également nos banlieues et il est dirigé d'Arabie Saoudite au nom de l'islam pur et dur du wahabisme. Sauf que les émirs n'ont pas encore le courage de faire en France des tournées de propagande comme le fait Erdogan en Allemagne.

    Il est temps de sonner le tocsin, non pas pour appeler à la guerre sainte, mais tout simplement pour retrouver nos valeurs chrétiennes, les affirmer et surtout les faire respecter. Dans ce combat la France a une vocation naturelle en temps que fille ainée de l'Eglise. Mais encore faudrait-il qu'elle ait la volonté de prendre en main cette église muette et  lui rappeler qu'elle est le fondement de l'Occident.

    En d'autres temps nos rois et Napoléon surent faire la leçon au pape et remettre l'Eglise à sa place. Qu'attend la France de de Gaulle et de Jeanne d'Arc pour se réveiller et entrer en résistance contre la menace mortelle qui vient d'Orient !