http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le vieux templier

  • Nous ne sommes pas tous des juifs allemands !

    i-media-266-eric-zemmour-homme-abattre-588x330.jpgEt d'abord qui est juif ?

    Imaginez que votre fille catholique épouse un garçon dont le père était juif mais la mère catholique, cela donnera un petit fils qui ne sera ni circoncis ni baptisé. Ainsi se dissout la judaïté et s'efface le christianisme. Je le vis  dans ma propre famille.

    Mais vous l'aurez compris il ne s'agit plus là de religion mais bien de racisme car n'est juif que celui qui est né de ventre juif. C'est sans doute pour effacer le racisme fondamental du judaïsme que Cohn-Bandit faisait proclamer en 68 que nous sommes tous des juifs allemands, donc des victimes de la Shoah.

    Certains en sont restés là, à la seconde guerre mondiale, à la Shoah et à l'idée que le juif ne peut être qu'une victime et le défenseur des nobles causes. J'ai nommé BHL, Anne Sinclair, Robert Badinter ou le CRIF, cette bande de juifs suffisants et friqués qui déverse sa bile sur Eric Zemmour coupable à leurs yeux  de dénoncer l'anti sémitisme musulman plutôt que celui des nazis. C'est à dire de s'intéresser aux réalités d'aujourd'hui plutôt qu'au fond de commerce mémoriel dont ils vivent si bien.

    Eric Zemmour, Dieu merci, a libéré la Parole que prétendait détenir ces gens-là qui ont longtemps fait régner leur terrorisme intellectuel sur toute forme de pensée non soumise à leur censure. Dans ma jeunesse il était impossible de faire un blague sur un juif, seul était permis l'humour juif, le monopole juif de la raillerie s'exerçant sur d'autre juifs.

    Grâce à Eric Zemmour  nous pouvons enfin respirer intellectuellement et voir la réalité telle qu'elle est, et ainsi nous préparer à affronter les défis d'aujourd'hui et de demain plutôt que perdre du temps dans les souvenirs et les commémorations du monde d'hier. Cela valait bien cette modeste note de remerciements.

  • Eric Zemmour faiseur de rois ?

    i-media-266-eric-zemmour-homme-abattre-588x330.jpgEric Zemmour n'est plus l'homme à abattre, mais au contraire l'homme qu'il faut se concilier, c'est là sa force. Certains parmi ses soutiens lui conseillent de se déclarer candidat dès maintenant afin de constituer les équipes de campagne. C'est passer à côté de l'essentiel.

    En effet   équipes et  candidats   se recrutent désormais  très vite sur Internet. Sorti de rien politiquement Emmanuel Macron a montré comment il faut faire et Eric Zemmour pourrait en faire autant s'il  décidait de se déclarer candidat. Mais là n'est pas l'essentiel, la vraie question pour lui est de savoir s'il  veut servir la France plutôt que son égo. Si c'est le cas  il ne doit pas se présenter. Voici pourquoi. 

    S'il se présente il fera mieux que tout le monde à droite et sera au second tour contre Emmanuel Macron. Mais au final  ce sera un désastre pour la France car sa personnalité clivante ne passera pas au second tour  et Macron sera réélu.

     L'autre choix pour lui est d'assurer la victoire d'un candidat de la droite non diabolisée qui partage sa vision de la France en Europe, et qui pourrait bien s'appeler Michel Barnier. Dans cette perspective, Eric Zemmour doit continuer  de peser  sur l'élection jusqu'au bout afin que   l'opinion populaire ne soit pas dupée une fois de plus par des élus prompts à mettre les vraies questions sous le tapis. Par son action médiatique Eric Zemmour oblige les candidats  à répondre aux questions qu'ils ont esquivées depuis trente ans.

    Par ailleurs, au sein de la droite, il anime un débat non exprimé qui porte sur l'équilibre à trouver entre  la radicalité nécessaire des propositions  et leur traduction politique. Tout le monde à droite soutient plus ou moins l'idée que  la France doit  retrouver des marges de manoeuvre au sein de l'UE mais sans la faire exploser façon Brexit.

    Michel Barnier a compris cela et il est en train de prendre le vent et le bon cap. En outre,  et contrairement à Eric Zemmour, il sait manœuvrer la barque  y compris et surtout  à Bruxelles. Tel la mouche du coche, Eric Zemmour pourrait contribuer à ce qu'il maintienne le cap  salvateur que souhaite le peuple français.

    Eric Zemmour faiseur de roi alors ? Pourquoi pas ? Puisse-t-il en prendre conscience plutôt que de contribuer à un nouvel échec de la droite et maintenir Emmanuel Macron au pouvoir ! 

    Eric Zemmour doit sacrifier son ego au service de la France et réconcilier les droites. En ce 13 octobre puisse Notre Dame l'aider à  le comprendre !

     

  • Fatima sur Cnews.

    Cnews.pngA l'occasion de la sortie en salles du film intitulé "Fatima", Cnews a consacré au sujet  la totalité de son émission "En quête d'Esprit" du dimanche 10 octobre.

    L'émission a repris la grille de lecture catholique qui est malheureusement quelque peu réductrice sur le sujet.

    Qui sait par exemple que les évènements de Fatima furent annoncés par un message spirite paru dans la presse deux mois et trois jours avant le 13 mai 1917 ?

    Ce furent les spirites portugais qui firent passer l'annonce suite à des communications médiumniques reçues dès le 7 février 1917 et consignées dans les PV des séances de la société spirite de Lisbonne.

    Tout le mystère des phénomènes médiumniques est là, à savoir dans le rapport au contexte culturel et à la création de la réalité par la conscience. Mais ceci nous entrainerait trop loin. Contentons-nous de prêter attention au fond du message de Fatima et à d'autres qui y sont associés comme ceux d'Akita au Japon. 

    Le message est toujours le même : vous faites fausse route et vous pourriez provoquer une catastrophe dans le cours de l'Evolution si vous ne changez pas vos comportements; ce qui en langage religieux se traduit par tournez-vous vers la prière et la vie spirituelle.

    Concrètement ce message a aussi  des implications politiques, à savoir qu'il est temps de s'engager  de manière militante contre l'évolution en cours. Des partis politiques religieux sont donc nécessaires. Donct acte, mais ce n'est pas mon problème.