http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le vieux templier - Page 5

  • L'esprit du christianisme.

    250px-Antonello_da_Messina_004.jpgEn cette Pentecôte 2022 , je vous propose une réaction chrétienne apocalyptique et optimiste au livre intitulé " L'esprit du christianisme".

    Ce livre paru aux éditions du Temps Présent en 2018 a été écrit à 102 ans par le Père jésuite Joseph Moingt mort à 104 ans en 2020. Paix à sont âme tout  en espérant vivre assez longtemps pour connaître un début de réponse au défi qu'il pose dans son livre. En effet, celui-ci dresse l'acte de décès de l'église catholique au nom de l'esprit du christianisme.

    Avoir vécu si longtemps et être devenu un  théologien catholique reconnu pour en arriver là avant de  disparaître est paradoxal et pose question. Le Père Moingt a-t-il vécu pour rien en devenant théologien catholique ?

    La réponse est non car il a exprimé l'opinion de celles et ceux qui restent chrétiens en conscience et vérité, mais en dehors de l'institution.

    C'est mon cas aussi, comme lui, je peux écrire comme lui : " l'Eglise est morte, vive l'Eglise !"

    C'est le testament spirituel du Père Moingt, mais  la suite ne le concerne plus et il nous  laisse le soin de continuer l'Eglise.

    Le problème à mes yeux est que pour cela Il nous renvoie  à l'église apostolique primitive des premiers temps et au seul "humanisme évangélique" de l'Ecriture Sainte. A mon humble avis il a tort de ne pas attacher de valeur à l'institution ecclésiale en tant que patrimoine culturel. 

    Certes, née sur les ruines de la Rome païenne, la Rome chrétienne se meurt. Mais l'esprit du christianisme est éternel,  il aurait pu ne pas s'incarner dans Rome. Quelle forme prendra sa  renaissance et par quelle nouvelle  métamorphose ? Que peut-on encore bâtir sur les ruines de la Rome chrétienne. La réponse est l'espérance de l'Apocalypse. 

    " Et je ferai toutes choses nouvelles"  Jean II

    Comment rester dans l'espérance ? Nous en reparlerons dans une prochaine note intitulée "Patrimoine chrétien et Eglise vivante"

     

    .

     

  • Vers la privatisation communautaire de l'école publique.

    51512555-tete-de-pythagore - Copie.jpg La nomination du  pape noir du wokisme français à la tête de l'ex Ministère de l'Education Nationale  constitue l'acte de décès de ce ministère. A la suite de son acte " déconstructeur" le Président a donné à Marseille une idée de sa manière de concevoir la suite, c'est à dire sa conceptin de la "refondation" de la France.

    A Marseille il a proposé de résoudre  le problème du manque de profs par la méthode du speed dating. Pour cela à Marseille les chefs d'établissement pourront faire appel à candidature directement sur Internet .

    Cette méthode de marketing scolaire, inspirée par les exemples anglo-saxons,  rationalise les coûts de l'éducation ( ou ce qui est censé y ressembler)  mais  le recrutement direct n'offre aucune garantie quant au niveau de formation de l'enseignant. De plus il abolit de fait l'école républicaine en l'adaptant à son environnement ethno culturel. La compostion des populations scolaires  va déterminer désormais  la composition  des équipes éducatives.

    A  Marseille  nous aurons  des écoles communautaires fonctionnant avec des  équipes locales  issues  du terrain socio culturel environnant. Techniquement en termes d'acceptation des enseignants par les élèves c'est une bonne mesure.  Politiquement c'est une autre problèmatique. Très vite ces écoles   dites laïques vont devenir de fait des écoles musulmanes, tant pas la composante de la population scolaire que par les équipes éducatives et les programmes concoctés par des ministres à la Pap Ngaye.

    Cela inscrit dans le paysage une communautarisation conflictuelle de la société française. En effet, si l'expérience marseillaise devait être appliquée dans toute la France il n'est pas impensable que les  écoles situées dans des quartiers de populations européennes prédominantes se communautariseraient de la même façon. Mais dans ce cas il y a gros à parier que ces écoles refuseraient la fausse laïcité des services centraux qui prétendraient imposer des programmes scolaires inspirés de l'idéologie wokiste.

    Le modèle républicain français ne serait plus alors qu'un souvenir et la France ressemblerait un peu plus à l'Amérique en ce domaine comme en d'autres.

    On peut le déplorer, mais le modèle républicain français est devenu intenable. Pour des raisons démographiques et culturelles, l'école est condamnée à devenir le champ clos du  choc des cultures et des  tensions intercommunautaires. Mieux vaut le savoir et s'y préparer..

     

     

  • Bock-Côté mieux que le pape.

    images 2.pngDans son édito sur Cnews du mercredi 25 mai dans l'émission de Christine Kelly, Mathieu Bock-Côté  a fait la bonne analyse de la nouvelle tuerie survenue dans une école des Etats-Unis. Au-delà de la question des armes, propre à la société américaine, il a osé parler du mystère métaphysique du mal dans l'âme humaine.

    Des paroles que l'on aurait aimé entendre dans la bouche du pape qui une fois de plus a couru après l'émotion médiatique en se disant " le cœur brisé". Une fois de plus le pape a joué le rôle du pleureur de service au lieu de faire entendre les paroles fortes que l'on aurait pu entendre de lui.

    Pour remplir les églises vides d'Occident, il faut y faire entendre d'autres paroles que celles de l'émotion pleurnicharde et bien pensante. Pourtant le christianisme remet radicalement en cause le train du monde, mais il laisse désormais aux imams de banlieue le soin de le faire. Ne cherchez pas ailleurs la raison de la crise civilisationnelle de l' Occident.