http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Initiation et spiritualité - Page 3

  • A propos d' Eternité.

    images.jpgLes tristes mascarades commerciales d'Halloween ne réussissent pas heureusement, pas encore du moins, à nous faire oublier le sens de la Toussaint, simple nom chrétien de Samhain, la grande fête celte des morts.

    Le 31 octobre nos ancêtres célébraient  la fin de l'été et le début des mois noirs  ( miziou  du en breton) et de l'engourdissement de la nature avant les réveils printaniers.

    Le 31 octobre une porte s'ouvrait sur l'Au-delà et  la Vie Eternelle, abolissant la séparation entre les vivants et les morts. En Bretagne il n'y a pas si longtemps encore on laissait une bûche rougeoyante dans la cheminée au cas où un mort de passage viendrait s'y réchauffer.

    Certains ne verront là que superstition mais il faut voir plus loin et comprendre que le comportement religieux est naturel. L'être humain est né avec le premier enterrement et la première prière pour un mort. La Religion est le début de l'humanisme, il serait bon de s'en souvenir dans un monde qui sombre et se détruit dans l'instantanéité et l'éphémère.

  • Plaçons notre confiance dans l'Eternel !

    Menora-Siebenarmiger-Leuchter-gold - Copie.jpgL'idée de cette note m'est venue en écoutant Michel Onfray sur Cnews dire son accord avec Eric Zemmour sur le constat de décadence de la civilisation judéo chrétienne, et son désaccord sur quelque action que ce soit visant à sauver cette civilisation.

    Michel Onfray ne croit pas que son déclin puisse être stoppé, et contrairement  à l'écoapocalytique Greta Thunberg,  il place sa confiance dans la technologie et un possible horizon transhumaniste de notre destin.

    Et c'est bien ce qui m'inquiète car son attitude consiste  à persévérer dans l'erreur qui nous amène au bord du gouffre.

    Nous savons que  les civilisations sont mortelles et nous prenons conscience que  la nôtre se meurt . Ce serait une erreur pourtant de croire ( car c'est de la croyance et non une attitude rationnelle ) avec Michel Onfray que l'avenir appartient à la seule intelligence artificielle et à l'inventivité du génie humain. Pour modeler l'avenir il faut aussi la foi et la religion.

    Michel Onfray  est un homme de gauche éclairé  et non un réactionnaire. Pourquoi réagir puisque l'Histoire  nous enseigne l'inutilité des mouvements réactionnaires ? Et de fait de  grands empereurs romains comme  Marc Aurèle ou Julien l'apostat  ont voulu réagir contre la décadence de Rome, mais ils ne purent  empêcher son inéluctable déclin et le remplacement de la romanité par le christianisme.

    A son tour celui-ci doit céder la place à un monde nouveau. Oublions donc le judéo christianisme ! Vive les robots et le transhumanisme ! Mais ici Michel Onfray  se trompe et il ne voit pas que le soleil couchant judéo chrétien peut encore éclairer notre avenir tout comme  l'héritage de Rome  transforma le christianisme naissant.

    En refusant de réagir, Michel Onfray  jette le bébé avec l'eau du bain et il pratique une   inquiétante  fuite en avant lorsqu'il  place ses espoirs dans  l'intelligence artificielle et le transhumanisme. C'est donc bien le réactionnaire Zemmour qui a raison et non pas lui.

    Rien d'étonnant d'ailleurs car Michel Onfray est l'héritier  de la  vieille gauche, athée, idolâtre de la science et endurcie dans son erreur. Comme tant d'autres en Occident il n'a pas compris la leçon afghane.  A Kaboul ce sont  les Talibans moyen âgeux qui l'ont emporté sur la haute technologie américaine. L'Eternel l'emporte toujours sur le relatif...

    A méditer. Ne nous laissons pas duper par Elon Musk et le satanique  rêve faustien  !  Cessons de placer nos espoirs dans des illusions matérialistes !  Aux algorithmes toujours plus sophistiqués de nos ordinateurs, préférons l'apaisant rythme de la prière et l'accomplissement tranquille de la tâche quotidienne !

    Plaçons notre confiance dans l'Eternel et non dans l'éphémère !

     

    s

  • Eric Zemmour faiseur de rois ?

    i-media-266-eric-zemmour-homme-abattre-588x330.jpgEric Zemmour n'est plus l'homme à abattre, mais au contraire l'homme qu'il faut se concilier, c'est là sa force. Certains parmi ses soutiens lui conseillent de se déclarer candidat dès maintenant afin de constituer les équipes de campagne. C'est passer à côté de l'essentiel.

    En effet   équipes et  candidats   se recrutent désormais  très vite sur Internet. Sorti de rien politiquement Emmanuel Macron a montré comment il faut faire et Eric Zemmour pourrait en faire autant s'il  décidait de se déclarer candidat. Mais là n'est pas l'essentiel, la vraie question pour lui est de savoir s'il  veut servir la France plutôt que son égo. Si c'est le cas  il ne doit pas se présenter. Voici pourquoi. 

    S'il se présente il fera mieux que tout le monde à droite et sera au second tour contre Emmanuel Macron. Mais au final  ce sera un désastre pour la France car sa personnalité clivante ne passera pas au second tour  et Macron sera réélu.

     L'autre choix pour lui est d'assurer la victoire d'un candidat de la droite non diabolisée qui partage sa vision de la France en Europe, et qui pourrait bien s'appeler Michel Barnier. Dans cette perspective, Eric Zemmour doit continuer  de peser  sur l'élection jusqu'au bout afin que   l'opinion populaire ne soit pas dupée une fois de plus par des élus prompts à mettre les vraies questions sous le tapis. Par son action médiatique Eric Zemmour oblige les candidats  à répondre aux questions qu'ils ont esquivées depuis trente ans.

    Par ailleurs, au sein de la droite, il anime un débat non exprimé qui porte sur l'équilibre à trouver entre  la radicalité nécessaire des propositions  et leur traduction politique. Tout le monde à droite soutient plus ou moins l'idée que  la France doit  retrouver des marges de manoeuvre au sein de l'UE mais sans la faire exploser façon Brexit.

    Michel Barnier a compris cela et il est en train de prendre le vent et le bon cap. En outre,  et contrairement à Eric Zemmour, il sait manœuvrer la barque  y compris et surtout  à Bruxelles. Tel la mouche du coche, Eric Zemmour pourrait contribuer à ce qu'il maintienne le cap  salvateur que souhaite le peuple français.

    Eric Zemmour faiseur de roi alors ? Pourquoi pas ? Puisse-t-il en prendre conscience plutôt que de contribuer à un nouvel échec de la droite et maintenir Emmanuel Macron au pouvoir ! 

    Eric Zemmour doit sacrifier son ego au service de la France et réconcilier les droites. En ce 13 octobre puisse Notre Dame l'aider à  le comprendre !