http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualité en lecture spirituelle

  • Bock-Côté mieux que le pape.

    images 2.pngDans son édito sur Cnews du mercredi 25 mai dans l'émission de Christine Kelly, Mathieu Bock-Côté  a fait la bonne analyse de la nouvelle tuerie survenue dans une école des Etats-Unis. Au-delà de la question des armes, propre à la société américaine, il a osé parler du mystère métaphysique du mal dans l'âme humaine.

    Des paroles que l'on aurait aimé entendre dans la bouche du pape qui une fois de plus a couru après l'émotion médiatique en se disant " le cœur brisé". Une fois de plus le pape a joué le rôle du pleureur de service au lieu de faire entendre les paroles fortes que l'on aurait pu entendre de lui.

    Pour remplir les églises vides d'Occident, il faut y faire entendre d'autres paroles que celles de l'émotion pleurnicharde et bien pensante. Pourtant le christianisme remet radicalement en cause le train du monde, mais il laisse désormais aux imams de banlieue le soin de le faire. Ne cherchez pas ailleurs la raison de la crise civilisationnelle de l' Occident.

  • Vous avez dit Education Nationale ?

    th (2).jpgComment pouvez vous encore parler  d'Education Nationale alors qu'il n'y a plus ni éducation ni nation ? Etes-vous sérieux sur ce sujet totalement hilarant ?

    En la matière la dernière farce de  notre joyeux Président a consisté à nommer un certain Pap Ngeye, à la tête  du prétendu Ministère de la dite "éducation nationale." Pap Ngeye est un franco et quelque chose dont l'universalisme bien connu consiste à exclure  les blancs de réunions réservées aux noirs, au nom de l'antiracisme bien entendu puisque les mots n'ont plus aucun sens comme chacun sait. 

     Bref le nouveau pape noir de la déconstruction nationale est le genre de profil qui plait  énormément à notre joyeux président. Celui-ci trouve en outre dans cette nomination  l'occasion de couper l'herbe sous les pieds de Merluchon le wokiste.

    Du moins en apparence car sur le sujet les mauvais esprits susurrent que notre joyeux  président  pourrait  commencer  son nouveau quinquennat en flattant  son nouveau peuple des banlieues par la nomination  de Merluchon comme Premier Ministre.   Ce ne serait guère qu'une aimable provocation, sans importance tant que les banques restent bien gardées par Bruno Le Maire.

    Le problème est qu' à force de plaisanter notre joyeux président pourrait finir victime d'une mauvaise blague de Merluchon. En lui accordant trop d'importance il pourrait provoquer  le premier sinistre de son  nouveau règne et une crise majeure de la déconstruction nationale, avec ou sans ministre dédié à cette cause.

     

  • Concours de l'Eurodérision

    th (2).jpgLe sujet n'est pas sérieux même si la situation de l'Ukraine l'est. Une fois de plus le concours de l'Eurovision est apparu  comme le concours de l'émotion et de la dictature du politiquement correct.

    Certes il était juste d'exclure la Russie qui a agressé l'Ukraine mais porter l'Ukraine sur le podium n'était pas obligatoire. Dommage pour les vrais artistes car il devient de plus en plus impossible de prendre au sérieux les  artistes officiels du système hollywoodien et de ses festivals

    Pour réussir dans la chanson, ou le spectacle, il faut être une victime qui fait pleurer dans les chaumières, femme à barbe de préférence ou quelque chose comme ça.

    Dommage pour nos représentants qui auraient eu quelque chance de médaille si  le gouvernement avait eu la  bonne idée d'envoyer au  préalable les CRS matraquer quelques militants indépendantistes bretons  devant les caméras. Plutôt que des Bretons trop sages désormais, il faudra envoyer des chanteurs corses la prochaine fois. Quelques bonnes images d'émeutes,  de casseurs et surtout de bonnes vieilles " violences policières", devrait assurer à la France une place honorable, sinon le podium.

    Car tel est  l'esprit  d'Hollywood, du  Festival de Cannes ou de l'Eurovision,  celui des combines commerciales  masquées derrière les grands sentiments et l'émotion.

    Quant à l'Ukraine dans tout ça il ne faudrait tout de même pas oublier que la guerre n'est pas un jeu  vidéo. A Azovstahl il n'y aura pas de reset et ils mourront jusqu'au dernier faute de se rendre. Et ça ce n'est pas du cinéma.