http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Initiation et spiritualité

  • Religion universelle ou religions unies ?

    images.png"Que votre vision soit universelle !"  Prophète Baha u llah.

    On ne saurait qu'être d'accord avec le fondement universaliste de la religion des  Bahais mais faut-il devenir Bahai soi même pour pratiquer la religion en perspective universaliste ?

    Quelle religion transmettre à un enfant né de père juif et de mère catholique par exemple ?

    Pas de religion du tout répondent certains, mais alors quelles perspectives spirituelles transmettre à un enfant ?

    Car face au matérialisme et à l'athéisme du monde contemporain qui devient un néant culturel soumis à la barbarie technologique, il n'y a d'autre réponse que religieuse. Le refus du vide et du néant voilà l'explication de la révolte de l'Islam contre l'occident déchristianisé et athée.

    Mais si la réponse est religieuse elle ne peut être qu'œcuménique et non celle d'une religion universelle nécessairement totalitaire,  car l'essence de la religion est le prophétisme, phénomène  vital et évolutionniste qui exclut que la religion se fige et se dessèche dans les institutions et les dogmes. La religion universelle d'un monde globalisé ne peut être que la religion de la fin des temps, celle de l'Apocalypse, ce qu'à Dieu ne plaise !

    La religion ne peut être qu'une tension eschatologique, à la fois spirituelle et humaniste, partagée entre toutes les religions et incluant le progrès des connaissances. Désormais le progrès de la spiritualité et celui de la science sont de nouveau indissociable après la grande éclipse du rationalisme positiviste et athée.

    Pour conclure, notre petit  juif né d'une mère catholique, sera élevé dans l'une ou l'autre religion de manière libérale et ouverte, voire dans une autre voie spirituelle, mais toujours dans le respect des valeurs fondamentales communes à toutes les religions en  matière d'éthique : respect et amour de la vie et de la personne humaine dans leur diversité, vie consacrée à la création en tous domaines dans la recherche du vrai, du juste et du beau !

    Bonne chance mon petit fils, Dieu sera avec toi quelle que sera ta religion car Dieu est au cœur de ta conscience. Ecoute-là toujours et il te guidera sur le chemin de ta vie!..

  • Le prophétisme en perspective évolutionniste.

    MOISE_Dore_small.jpgSelon la science au début sur terre était un océan de méthane soumis aux rayonnements cosmiques. Puis, de la soupe originelle, par hasard, se forma la première cellule vivante qui évolua aux hasards des mutations pour donner ce que nous sommes.

    Une belle fable que cette science-là ! Plutôt miraculeux ce hasard si bien orienté ! Pourtant  on ne peut se passer du darwinisme pour ne pas  retomber dans les théories créationnistes les plus crétines. Comment en sortir ?

    En admettant qu'outre les mutations biologiques, l'évolution connait aussi des mutations culturelles inspirées, bonnes  ou mauvaises, que le retour d'expérience valide ou non. Cette inspiration porteuse de mutations culturelles évolutives,  est à l'origine celle du chaman inspiré de la tribu primitive. A travers la transe inspirée, il apporte à la tribu des connaissances alimentaires ou médicales de survie. Cela est encore vérifié par les ethnologues aujourd'hui.

    L'inspiration est donc un phénomène vital porteur d'évolution, ce  qui vaut de l'inspiration chamanique primitive vaut aussi de  toutes les formes d'inspiration, en particulier de l'inspiration prophétique des grands inspirés. Ceux-ci font bouger l'humanité pour le meilleur ou pour le pire, ils sont porteurs de mutations culturelles hasardeuses qui permettent  l'évolution à travers les mutations positives.

    On appelle prophètes les inspirés à effet positif  et faux prophètes ceux qui font le malheur des peuples, comme Hitler par exemple, le dernier grand faux prophète de l'histoire.

    Les grandes religions ou philosophies sont  en fait des étapes de l'évolution au plan culturel. De Bouddha à Jésus, de Manu à Mahomet, des auteurs des Védas  à Gandhi, mais  aussi  de Socrate à Karl Marx, tous ces inspirés, fondateurs  de religions ou de mouvements révolutionnaires, ont fait progresser les cultures humaines, dans un mouvement perpétuel de remise en cause et de mise à jour, le mouvement même de l'Esprit.

    Il ne peut en être autrement car le prophétisme religieux ou laïc, est un phénomène vivant jamais figé, sinon dans les dogmes et les sectarismes  toujours ancrés dans le passé, et jamais tournés vers ce qui vient. Il y faut pour cela de nouveaux prophètes.

    Rien n'est donc plus faux que la prétention de Mahomet à être le dernier prophète  car en tant que phénomène lié à l'évolution tout prophète en appelle d'autres. Le prophétisme est inhérent à l'évolution,  et d'autres prophètes, inconnus ou non, ne cessent de recevoir l'inspiration créatrice de l'évolution. Cela donne des gourous et créateurs de sectes, ou non, des mouvements inspirés délirants ou créateurs, peu importe, l'évolution y est reconnaissable toujours en quête de nouvelles tables de la loi adaptées au niveau d'évolution de l'espèce humaine. Sauf que ce n'est pas le hasard qui apporte les nouvelles lois mais la raison inspirée par la foi en un Dieu  qui nous laisse libres de nous tromper.

    En ce début de 21 è siècle nous vivons une période apocalyptique et prophétique à la fois. L'évolution  terrestre est en effet arrivée à un point qui rend urgent de rappeler les tables de la loi mosaïque tout en se préparant à les voir améliorées et complétées en perspective évolutionniste. Les grandes religions sont bien sûr concernées par ce processus, mais la science aussi qui ne saurait plus prétendre à une neutralité éthique devenue impossible. Mais ceci est une autre histoire.

     

  • Le christianisme et le Temple.

    400px-Dome_of_the_rock_distance.jpgLe terme Temple est omniprésent dans la culture protestante au point que le lieu de culte protestant est le temple et non l'église. En fait le protestantisme est beaucoup plus judéo chrétien que le catholicisme en raison de son ancrage biblique  plus affirmé que dans la variante césaro papiste du christianisme.

    Au cœur du lien au Temple juif il y a la personne de Jésus.

    Celui-ci était d'abord un Juif  et à ce titre le nouveau né Jésus fut présenté au Temple comme il était coutume. Plus tard le Jésus  qui prêchait la réforme spirituelle d'Israël s'opposa violemment au mercantilisme de la religion israélite ancrée dans le service du Temple, source de nombreux bénéfices et privilèges. Plus tard, peu avant sa mort, on prétend qu'il affirma pouvoir détruire le Temple et le rebâtir en trois jours. Vraies ou fausses, rapportées ou non, les paroles de Jésus sont désormais celles du dieu chrétien qui abolit la religion du Temple et la reconstruit à sa façon.

    Deux mille ans plus tard les Juifs ultra orthodoxes attendent la venue du Messie et la reconstruction du Temple, suivis en cela par les chrétiens apocalyptiques qui voient dans le monde d'aujourd'hui le fin des temps et le retour proche du Christ. A noter enfin que pour nombre de musulmans, voire certains dirigeants iraniens ou saoudiens, la destruction d'Israël est synonyme de fin des temps et d'hégémonie de l'islam sur l'esplanade des mosquées à Jérusalem, esplanade des mosquées qui n'est autre que le Mont du Temple des Juifs (et aussi  des chrétiens soucieux de vérité historique). Une histoire compliquée donc, mais un dossier très sérieux à suivre de près.