http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Art et Création - Page 2

  • Vers la privatisation communautaire de l'école publique.

    51512555-tete-de-pythagore - Copie.jpg La nomination du  pape noir du wokisme français à la tête de l'ex Ministère de l'Education Nationale  constitue l'acte de décès de ce ministère. A la suite de son acte " déconstructeur" le Président a donné à Marseille une idée de sa manière de concevoir la suite, c'est à dire sa conceptin de la "refondation" de la France.

    A Marseille il a proposé de résoudre  le problème du manque de profs par la méthode du speed dating. Pour cela à Marseille les chefs d'établissement pourront faire appel à candidature directement sur Internet .

    Cette méthode de marketing scolaire, inspirée par les exemples anglo-saxons,  rationalise les coûts de l'éducation ( ou ce qui est censé y ressembler)  mais  le recrutement direct n'offre aucune garantie quant au niveau de formation de l'enseignant. De plus il abolit de fait l'école républicaine en l'adaptant à son environnement ethno culturel. La compostion des populations scolaires  va déterminer désormais  la composition  des équipes éducatives.

    A  Marseille  nous aurons  des écoles communautaires fonctionnant avec des  équipes locales  issues  du terrain socio culturel environnant. Techniquement en termes d'acceptation des enseignants par les élèves c'est une bonne mesure.  Politiquement c'est une autre problèmatique. Très vite ces écoles   dites laïques vont devenir de fait des écoles musulmanes, tant pas la composante de la population scolaire que par les équipes éducatives et les programmes concoctés par des ministres à la Pap Ngaye.

    Cela inscrit dans le paysage une communautarisation conflictuelle de la société française. En effet, si l'expérience marseillaise devait être appliquée dans toute la France il n'est pas impensable que les  écoles situées dans des quartiers de populations européennes prédominantes se communautariseraient de la même façon. Mais dans ce cas il y a gros à parier que ces écoles refuseraient la fausse laïcité des services centraux qui prétendraient imposer des programmes scolaires inspirés de l'idéologie wokiste.

    Le modèle républicain français ne serait plus alors qu'un souvenir et la France ressemblerait un peu plus à l'Amérique en ce domaine comme en d'autres.

    On peut le déplorer, mais le modèle républicain français est devenu intenable. Pour des raisons démographiques et culturelles, l'école est condamnée à devenir le champ clos du  choc des cultures et des  tensions intercommunautaires. Mieux vaut le savoir et s'y préparer..

     

     

  • Concours de l'Eurodérision

    th (2).jpgLe sujet n'est pas sérieux même si la situation de l'Ukraine l'est. Une fois de plus le concours de l'Eurovision est apparu  comme le concours de l'émotion et de la dictature du politiquement correct.

    Certes il était juste d'exclure la Russie qui a agressé l'Ukraine mais porter l'Ukraine sur le podium n'était pas obligatoire. Dommage pour les vrais artistes car il devient de plus en plus impossible de prendre au sérieux les  artistes officiels du système hollywoodien et de ses festivals

    Pour réussir dans la chanson, ou le spectacle, il faut être une victime qui fait pleurer dans les chaumières, femme à barbe de préférence ou quelque chose comme ça.

    Dommage pour nos représentants qui auraient eu quelque chance de médaille si  le gouvernement avait eu la  bonne idée d'envoyer au  préalable les CRS matraquer quelques militants indépendantistes bretons  devant les caméras. Plutôt que des Bretons trop sages désormais, il faudra envoyer des chanteurs corses la prochaine fois. Quelques bonnes images d'émeutes,  de casseurs et surtout de bonnes vieilles " violences policières", devrait assurer à la France une place honorable, sinon le podium.

    Car tel est  l'esprit  d'Hollywood, du  Festival de Cannes ou de l'Eurovision,  celui des combines commerciales  masquées derrière les grands sentiments et l'émotion.

    Quant à l'Ukraine dans tout ça il ne faudrait tout de même pas oublier que la guerre n'est pas un jeu  vidéo. A Azovstahl il n'y aura pas de reset et ils mourront jusqu'au dernier faute de se rendre. Et ça ce n'est pas du cinéma.

  • Envoyez la pub !

    images (2).pngça y est il est parti en campagne et ce matin le roi de la pub commentait l'évènement sur France Infox. Il est vrai que Jacques Séguéla est le père de tous ces fils de pub de gauche   (droite dite républicaine comprise ) qui font la politique de la France depuis trente ans.

    Cette fois encore ça devrait passer car la chance est avec lui. Rien ne vaut une guerre pour mettre sous le tapis tous les problèmes d'une société. Emmanuel Macron a de la chance, il va jouer la comédie qu'il affectionne, celle du pouvoir , avec un décor idéal dans le genre tragique.

    Rien de comique désormais car nous avons fini de rire, la réalité explose au nez et à la barbe de ceux qui la nient depuis si longtemps. Emmanuel Macron a donc changé de registre et en toute honnêteté intellectuelle je dois admettre qu'il tient bien le rôle.

    Il tient bien son rang de président de l'UE, à mi-chemin entre les Vat-en guerre otaniens et les pacifistes  décadents  allemands. Il voit loin et  maintient le contact avec les Russes. Face aux Français inquiets il apparait rassurant et protecteur, bref il a déjà gagné.

    Question : A quoi sert l'opposition ? Eric Zemmour est-il encore utile quand Emmanuel Macron lui pique le rôle héroïque en découvrant  le retour du tragique dans l'histoire ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                          

    ais