http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

-L'exception française.

coq%20bleu%20blc%20rge.jpgC'est l'émoi dans la mare aux grenouilles ! Pensez-donc Joe Biden en visite en Europe ne viendra pas à Paris ! C'est absolument sans importance et voici pourquoi.

La grandeur politique de la France appartient au passé ..oublions ! Mais au sein du concert des nations sa voie propre continue d'être une force spirituelle universelle. Faisons-là entendre !

 Cela exige du réalisme politique et de la confiance en la vocation particulière de notre pays.

 Soyons enfin réalistes ! La France a perdu la bataille pour la direction de l'Empire d'Occident. Il aurait pu parler français mais il parle anglais et il obéit  aux Etats-Unis. La place de la France est désormais dans cet Empire très démocratique, trop même, mais qui est le garant de nos libertés fondamentales.

Est-ce à dire que la France n'a plus d'importance ? Certes pas elle est encore un joueur de niveau mondial, et  au sein de l'Empire elle a encore du jeu. Elle pourrait même contribuer au rééquilibrage des relations de l'Empire d'Occident avec la Russie. Mais l'important est ailleurs, il est dans l'exception française. 

Celle-ci n'est pas de nature culturelle comme on le prétend à tort, mais bien dans la vocation spirituelle de la France.

 La fameuse exception culturelle française n'est qu'une pompe à subventions pour certains milieux culturels parisiens. Dans la réalité  la culture française  est américaine, elle est produite à Hollywood et elle parle de plus en plus un anglais dégénéré. C'est une  culture décadente qui s'étend dans tout l'Empire d'Occident, comme par exemple la dernière mode américaine de la théorie du genre.

Eh bien c'est là dans cette décadence culturelle de l'Empire d'Occident que se situe l'exception française. La France doit se préserver de cette décadence et avec elle l'Empire lui-même.

Sa vocation est de  réagir au nom d'un Dieu qui ne soit pas asservi au dollar et qui surtout, au nom des valeurs chrétiennes, ne serait pas remplacé par l'idolâtrie de l'homme universel. Face à cette dérive la France doit replacer Dieu  au cœur du projet sociétal dans le refus de la dictature  de l'individu roi.

  Pour cela l'Amérique a besoin de la France. A quoi lui sert il en effet de  diriger l' Empire d'Occident si elle reste impuissante à empêcher qu'il n'implose sur lui-même ?

Écrire un commentaire

Optionnel