http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ovnis - Page 2

  • OVNIs : ne perdez-pas votre temps !

    vatican-preparait-divulgation-vie-extraterres-L-EMhVdo.jpgL'été est propice à l'agitation médiatique autour des Ovnis, histoire sans doute d'amuser les vacanciers et de leur faire oublier le covid et autres nouvelles réjouissantes.

    Justement pour marquer le début de l'été un collectif d'ufologues toulousains, le CIPO, vient d'écrire à Emmanuel Macron, pour lui demander que les services d'état déclassifient toutes les archives concernant le phénomène.

    Rien de bien nouveau sinon que désormais le phénomène est enfin pris au sérieux comme il doit l'être, mais je ne saurais trop conseiller aux passionnés de passer leur chemin car ils perdent leur temps. Jugez-en par ma propre expérience.

    Il y a de cela 50 ans dans les locaux de la SVEPS  ( Société Varoise d'Etudes des Phénomène Spatiaux ) j'ai reçu et  traduit  ( de l'espagnol en particulier ) nombre de  documents qui plus tard furent communiqués au GEPAN , à Jean-Pierre Petit et qui furent ensuite partiellement réutilisés par le journalistes Jean-Claude Bourret pour écrire des livres à succès sur le sujet.

    J'ai depuis longtemps arrêté ce travail et cette recherche. Pourquoi ? Parce que l'intelligence humaine n'est pas au niveau de celle qui se manifeste à travers le phénomène. L'humanité a affaire à une  manifestation intelligente qui existe depuis l'aube des temps et qui nous observe comme nous le faisons avec les créatures d'autres plans comme les fourmis ou les termites par exemple. Il n'y a rien à ajouter sinon qu'il faut prendre le phénomène au sérieux et ...l'oublier sans peur ni questions inutiles.

    Sans peur en effet,  car contrairement à Stephen Hawking qui avant sa mort mettait en garde sur le sujet, le phénomène est inoffensif globalement, et la communication impossible. Les peurs du grand astrophysicien sont infondées. Selon lui  tout contact aurait des conséquences désastreuses pour l'humanité qui pourrait être détruite comme le furent les  Indiens d'Amérique et d'autres peuples premiers, décimés par le contact avec la civilisation techniquement  (mais non moralement ) supérieure des hommes blancs.

    La comparaison ne tient pas car l'évolution a une dimension morale et spirituelle. L'avancement de l'intelligence va de pair avec un respect croissant de la Vie et de ses Lois. Les   Extra Terrestres  sont aussi  infiniment plus avancés moralement que ne nous le sommes et ils  ont un respect de la Vie que nous n'avons pas.

    Mais vous n'êtes pas obligés de me croire et rien ne vous interdit de passer des nuits blanches au col de Vence, ou ailleurs, dans l'attente des petits hommes verts.

     

  • Pour une théologie expérimentale de la conscience.

    51512555-tete-de-pythagore - Copie.jpgAu début était le Verbe,( le Mot, la Parole) et c'est bien là le problème car  les religions ne cessent de s'opposer sur des mots qui emprisonnent et déforment les réalités insaisissables de l'expérience et de la conscience.

     Le Bouddha le savait aussi nous a-t-il mis en garde contre sa propre doctrine tout aussi maya, illusion que les autres. Ce sont donc ses disciples qui ont  créé le bouddhisme, comme plus tard les apôtres juifs et des philosophes grecs plus ou moins gnostiques, créèrent le christianisme avant que la politique romaine n'en fit le catholicisme. Et pour cela ils utilisèrent des mots pour fixer la doctrine, justifiant ainsi la fameuse formule initiatique de l'évangile de St Jean  " au début était le Verbe"

    A la fin de la religion il y a donc le Verbe démythfié et la seule réalité de la conscience ,là où il n'y a plus de religion possible, pas plus d'ailleurs que d'athéisme car l'athéisme n'est qu'un mot qui ne nous apprend rien de l'existence ou non de Dieu.

    Sur quoi fonder alors ? Sur l'observation des lois de la nature qui ne sont pas absurdes et font que le monde tient debout. Mais la question de l'abbé Pierre reste posée  "Mon Dieu pourquoi ?" Pour que chaque conscience lui donne du sens dans le respect des lois observées. Mais annoncer cela n'est-ce pas déjà de la religion puisque la science en soi n'a pas de sens ?

    Ecrit à Anthéor en ce solstice 2021, entouré de ma famille mondialisée, enfin réunie pour une semaine dans un lieu de paix et de beauté,

     

     

  • Hommage pascal au Père François Brune

    220px-OrthodoxCross(black,contoured).svg.png Sources de cette note .

    Une rencontre personnelle et  la dernière interview de François Brune.

    Je publie cette note le dimanche de Pâques symbole du retour de la Lumière. Les orthodoxes le célèbrent en propageant le feu de Dieu d'une bougie  à l'autre. Or le  Père François Brune avait choisi d'abandonner le catholicisme romain pour devenir orthodoxe. Cette  Pâques 2021 est l'occasion d'évoquer sa mémoire.

    Je l'avais rencontré dans une péniche amarrée à un quai du canal de l'Ourcq  à Paris où il signait ses livres. Il était  encore le Père François Brune mais déjà  sa grande curiosité intellectuelle et  son intérêt pour les sujets tabous l'avaient rendu suspect aux yeux de l'église romaine. Finalement il s'est converti à l'orthodoxie; ce qui pour lui était un retour à l'authentique tradition chrétienne. Il est mort le 16 janvier 2019 et je viens seulement de l'apprendre en prenant connaissance de la dernière interview qu'il avait donnée.  ( sur le Portail  Parasciences des éditions JMG.)

    Mon hommage posthume est donc  un peu tardif mais là où il est je ne doute pas qu'il comprenne la raison de mon retard, lui qui avait si bien su me donner la réponse à la question privée que je lui avais posée concernant des faits paranormaux.

    J'ai donc été ému en écoutant les dernières paroles de François Brune dans son authenticité, dépouillé enfin de ses oripeaux de prêtre romain,  et libre enfin de parler des mystère de Dieu et de l'univers. Il avait rencontré Jean-Pierre Petit et s'était intéressé à la question des Ummites, il est parti peu après cette interview, et n'a pas connu la crise sanitaire. L'heureux homme !

     Qu'il soit mort dans la religion orthodoxe plutôt que dans la catholique quelle importance ! Il sera toujours le Père François Brune, authentique serviteur de l'Eternel !