http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Islam - Page 6

  • Les anges sur Cnews

    Cnews.png Dans l'émission  "En quête d'esprit" du dimanche 26 septembre sur Cnews, il fut question des anges, sujet difficile qui peut être lu selon différentes grilles :  religieuse, folklorique et ethnographique, mais également psychiatrique.

    Un point commun cependant à toutes ces lectures c'est qu'elles décrivent un phénomène difficilement compréhensible sur lequel nous collons des étiquettes diverses.

    Au nom du rationalisme  le phénomène ne peut être évacué d'un haussement d'épaules.. L'Histoire  en effet atteste de ces phénomènes non expliqués, mais néanmoins significatifs, qui interfèrent dans l'histoire humaine, y compris parfois de manière décisive.

    L'annonce faite à Marie par un ange est à l'origine du christianisme, de même l'ange Gabriel est à l'origine de l'islam.

    Le psychiatre verra dans les anges qui parlent à Jeanne d'Arc un phénomène hallucinatoire  et l'ufologue témoignera d'intelligences supérieures actives sur notre planète.

    Dans notre propre vie nous sommes censés avoir un ange gardien qui veille sur nous. Appelons ça la baraka ou la chance, ou inversement la malchance. Mais l'on aide sa chance et l'on peut inversement se détruire. Dans nos vies il y a des anges protecteurs mais aussi des anges mauvais, des démons qui nous détruisent.

    Pour conclure disons qu'il est absurde de prétendre réduire la réalité à nos perceptions, l'Au-delà de nos vies ne peut être nié. C'est une  réalité dont ne savons rien et que nous interprétons de manières diverses. Cela devrait nous rendre humble et nous inciter à être pieux sans cesser d'être rationnel.

     Ce qui est évident est qu'il n'y a pas de pire comportement irrationnel que de prétendre qu'il n'y a ni Dieu ni maître, ni lois naturelles. Continuer de proclamer  que nous ne sommes que le produit du hasard et de la nécessité pour faire n'importe quoi et détruire la planète , c'est en fait  rendre hommage à Lucifer, l'ange du Mal.

    Puisse Saint Michel nous en préserver !

     

     

  • Ni Dieu, ni maîtres, ni enfants.

    images0Y5BY9PQ.jpgNi Dieu, ni maîtres, ni enfants.. seulement moi, moi,  moi,  c'est à dire rien, rien de rien . Circulez il n'y a plus rien à voir. Est-ce la fin  de l'Occident ?

    C'est en tous cas  le grand naufrage de l'Occident athée, matérialiste et hédoniste. En France particulièrement. Selon un récent sondage, 51 % des Français ne croient pas en Dieu. Ils ne croient pas non plus à la politique et  ne vont pas voter. Mais surtout ils ne croient pas en l'avenir et ne font plus d'enfants.

    Pas tous cependant.  Les derniers  catholiques et les juifs croyants qui ne sont pas encore partis en Israël, continuent de croire en Dieu et à la vie, ils  votent et s'engagent pour défendre leurs valeurs à la "Manif pour tous"

    Et puis il y a  les  jeunes musulmans. Eux aussi croient en Dieu, font des enfants et s'engagent pour leurs valeurs, y compris parfois  à coups de bombe.

    L'avenir appartient aux religieux, c'est à dire à ceux qui ont la foi et continuent la vie.

    Tirez en les conclusions politiques que vous voulez. Les miennes ne sont pas  politiquement correctes, du moins pas encore.

  • Les bonnes questions de Cnews.

    Cnews.pngLe succès de Cnews tient au fait que cette chaîne pose les questions qui intéressent les auditeurs. Cela est le cas aussi dans le domaine spirituel et religieux avec l'émission "En quête d'esprit".

    Hier soir l'émission  réunissait  un petit monde très catho, j'ai nommé un curé, un ancien commando de marine qui croit à la transcendance, une journaliste BCBG ( il y en a peu, cela mérite d'être souligné ) et un enseignant catholique.

    La question a été posée de savoir s'il  existe une culture commune sans Dieu. Diable  quelle audace ! Et tout ce petit monde catho de tourner autour du pot pour ne pas dire la vérité, pour ne pas donner la bonne réponse, c'est à dire remettre  en cause la laïcité, cette tarte à la crème médiatique de tous les plateaux où l'on parle pour ne pas agir.

    Remettre en cause la laïcité voilà précisément de quoi gêner beaucoup nos cathos qui prirent beaucoup de peine à expliquer que la laïcité est fondée...dans le christianisme.

    C'est parfaitement exact mais cela n'est d'aucune utilité pratique face à nos musulmans ( car c'est bien d'eux dont il s'agit derrière la notion de culture commune). Les musulmans en effet  ne tournent  pas autour du pot. Dieu est au cœur du projet culturel et sociétal ou il ne l'est pas.

    Ils ont raison car il n'y a de Dieu que Dieu et le reste n'est que littérature ! Nom de Dieu !