http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

I A :Dieu ou Lucifer ?

51512555-tete-de-pythagore - Copie.jpgIA pour Intelligence Artificielle : Dieu ou Lucifer ?

 l'IA  peut améliorer les capacités physiques et mentales de l'être humain. Pourquoi pas ? Mais jusqu'où et avec quels objectifs ?

Selon  les tenants de la théorie du transhumanisme en effet  l'IA permettra de  rendre l'être humain immortel par transfert de conscience dans un ordinateur.

Les religions nous l'ont annoncé, la science va le réaliser. Jésus était homme et Dieu, tout homme sera demain homme et Dieu. Toujours selon les religions  l'éternité est paradisiaque, ou infernale, selon l'usage que nous faisons de notre liberté. Même chose pour l'IA, elle nous prépare peut-être l'enfer sur terre et non le paradis.

Les partisans du Transhumanisme se veulent des scientifiques et ils n'ont que faire des notions religieuses, sauf qu'ils réinventent une religion. Mieux encore ils justifient la théologie du Père Teilhard de Chardin. Selon eux l'être humain  n'est pas le stade ultime de l'évolution darwinienne, il a vocation à être remplacé par un être supérieur immortel. Très exactement ce que dit le Père Teilhard pour qui le Christ, l'homme-Dieu est l'horizon ultime de l'Evolution qui a son origine dans le mystère de Dieu et l'Eternité, et qui y tend.

Là est toute la différence, la théologie du Père Teilhard fait référence à Dieu et au religieux, et non à la créature divinisée que veulent "bricoler" les partisans du  Transhumanisme. Tel est le cœur du débat entre spiritualistes et matérialistes.

Pour un spiritualiste le projet transhumaniste est luciférien et ne peut être confondu avec  la vision chrétienne et teilhardienne de l'évolution. Pour le Père Teilhard aussi l'évolution darwinienne  va au-delà de l'être humain qui n'en est pas le terme ultime, elle  tend vers l'homme achevé  selon l'évangile (et les messages des grandes écritures sacrées). L'IA peut  aider au vrai progrès de l'humanité qui est d'ordre spirituel, mais elle ne le peut que si elle est au service d'une guidance évangélique et sacrée de la science.

Au contraire  mettre  l'IA au service du transhumanisme c'est créer l'enfer sur terre par enfermement de la conscience dans l'égo. Mais il y a pire, sans le garde fou sacré et évangélique l'IA devient une technique au service d'une nouvelle forme de nazisme. Hitler voulait sélectionner le surhomme de manière primitive, et selon les procédés des éleveurs de chiens de race ou de bétail amélioré,  les transhumanistes veulent sélectionner des surhommes-machine au service de Lucifer/Big Brother.

Il n'est que temps de prendre conscience du danger, et de revenir à l'Evangile au service de la théorie de l'évolution. C'est le devoir du chrétien et de la Religion de guider la marche de l'humanité. 

Le pape devrait y songer.  Plutôt que de faire la couverture  des magazines people ( avec couverture heureusement pour l'instant ) François ferait bien de se souvenir des travaux du Père Teilhard de Chardin, son collègue jésuite. 

Mais il est vrai que le Père Teilhard n'est pas en odeur de sainteté au Vatican où l'on est  généralement méfiant envers ce qui vient de France..

 

 

 

Écrire un commentaire

Optionnel