http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un catholique parle aux catholiques.

 sans-titre.pngMode d'emploi de cette rubrique 

Elle s'adresse à toutes celles et ceux comme moi qui ont été baptisés dans l'église catholique romaine sans que personne nous ait jamais demandé notre avis. Statistiquement vous êtes et je suis comptés parmi ce milliard et quelques 228 millions de catholiques recensés dans le monde en 2012, tendance à la hausse puisqu'en 2013 nous étions 2,12 % de plus. Je n'ai pas les dernières stats et peu importe !Le  fait est que nous faisons partie de la statistique et que jamais personne ni à vous ni à moi, ne nous a demandé notre avis sur cette église à laquelle nous appartenons parait-il.

 

En ce qui me concerne j'ai des doutes car je suis divorcé et remarié et je ne suis plus censé être en communion avec cette église. Pourtant je reste dans les statistiques. Faudrait savoir.....J'en suis ou j'en suis pas ?

Mais comme on ne m'a jamais demandé mon avis dans cette église à laquelle je suis censé appartenir, eh bien je vais désormais le donner régulièrement. Dans cette rubrique intitulée "un catholique parle aux catholiques" je dirai ce que pense un catholique de libre pensée et de bonnes mœurs, du moins autant que faire se peut. Nombreux sont dans mon cas et ils se reconnaitront dans ma prise de libre parole.

A + sur les toits avec les chats de gouttière et les pirates de la pensée libre.

Thème du jour

La question des migrants

Tout le monde se souvient de cette belle image de l'accueil du pape aux réfugiés à Lampedusa, sauf que depuis il est apparu que les ONG jouaient un rôle de passeurs et encourageaient l'immigration illégale. Le moment est venu pour les catholiques de réfléchir à ce que signifie accueillir son prochain, car sur le sujet la com papale voire papiste, ne suffit pas.

Aime ton prochain comme toi même est le fondement de la foi chrétienne, et au-delà le fondement de toute attitude créatrice et productrice d'harmonie entre les êtres. Aime ton prochain comme toi même est le fondement du Bien.

Mais il n'est pas possible de bien aimer son prochain si l'on ne s'aime pas soi-même, l'amour du prochain n'est pas le déni de soi. Accueillir à la maison le prochain c'est d'abord accueillir le plus proche, en l'occurrence le chrétien, c'est ensuite accueillir le moins proche s'il accepte les règles de la maison.

Cela implique aussi un peu de discernement et ne pas voir en tout migrant un réfugié, en oubliant qu'il peut être un prédateur déguisé en victime. Tout ça le pape ne nous le dit pas, non plus que les curés gauchistes. Cela va sans dire diront certains, certes mais cela va mieux en le disant..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.