http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Un catholique parle aux catholiques.

     sans-titre.pngMode d'emploi de cette rubrique 

    Elle s'adresse à toutes celles et ceux comme moi qui ont été baptisés dans l'église catholique romaine sans que personne nous ait jamais demandé notre avis. Statistiquement vous êtes et je suis comptés parmi ce milliard et quelques 228 millions de catholiques recensés dans le monde en 2012, tendance à la hausse puisqu'en 2013 nous étions 2,12 % de plus. Je n'ai pas les dernières stats et peu importe !Le  fait est que nous faisons partie de la statistique et que jamais personne ni à vous ni à moi, ne nous a demandé notre avis sur cette église à laquelle nous appartenons parait-il.

     

    En ce qui me concerne j'ai des doutes car je suis divorcé et remarié et je ne suis plus censé être en communion avec cette église. Pourtant je reste dans les statistiques. Faudrait savoir.....J'en suis ou j'en suis pas ?

    Mais comme on ne m'a jamais demandé mon avis dans cette église à laquelle je suis censé appartenir, eh bien je vais désormais le donner régulièrement. Dans cette rubrique intitulée "un catholique parle aux catholiques" je dirai ce que pense un catholique de libre pensée et de bonnes mœurs, du moins autant que faire se peut. Nombreux sont dans mon cas et ils se reconnaitront dans ma prise de libre parole.

    A + sur les toits avec les chats de gouttière et les pirates de la pensée libre.

    Thème du jour 

    La fin du temps des  nations  

    " Et Jérusalem sera foulée aux pieds par des nations jusqu'à ce que soient accomplis les temps des nations" (Luc 21,24)

    Comment un catholique peut-il être nationaliste sinon par ignorance spirituelle ? La Bible ne cesse de nous rappeler le caractère relatif et transitoire des institutions humaines. La période historique que nous vivons est celle d'un grand changement planétaire qui rend parfaitement dérisoire tout repli nationaliste. Sur le sujet je leur propose cette pensée de Geneviève de Gaulle Anthonioz "Rien ici bas ne peut être note patrie. On le sent de plus en plus. Ou plutôt il n'y en a pas d'autre que la main toute miséricordieuse de Dieu qui nous porte"

     

    D'une certaine manière le monde global est celui de la fin des nations, c'est ce monde global que nous devons organiser et humaniser au-delà des nationalismes en étant ouvert à tous les courants positifs et constructifs au cœur même de la crise apocalyptique que nous vivons.

    L'Apocalypse

    " Et je ferai toutes choses nouvelles "  (Jean II )

    Apocalypse ne veut pas dire destruction mais révélation. Une explosion de nouveautés dérangeantes c'est ce que nous vivons . Mais au-delà de ce qui nous dérange ne vivons-nous pas un nouveau monde extraordinaire ? Vive donc l'Apocalypse !