http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Médecin ou tueur à gages ?

51512555-tete-de-pythagore - Copie.jpgDans son homélie prononcée le 10 octobrelors de sa traditionnelle audience Place St Pierre, le pape a comparé l'avortement à un recours à un tueur à gages.

La comparaison est provocatrice mais elle est vraie à juger de la réalité de l'avortement. Cet acte est un infanticide par médecin interposé, de même nature que les pratiques de nos ancêtres qui , faute de pouvoir accueillir un nouveau né, le laissait mourir de faim ou le tuait comme un petit chat. Ce crime est puni par la loi comme le fut longtemps l'avortement qui en dernier recours est  une régression et non un progrès.

Le pape ne dit rien d'autre mais en comparant le médecin avorteur à un tueur à gages il anticipe sur les dangereux projets en cours visant à priver le médecin de sa liberté de conscience en la matière. Quel médecin accepterait en conscience de devenir tueur à gages? 

On objectera le manque de compassion du pape envers des mères incapables d'élever un enfant mais il s'agit d'un autre problème, à savoir celui de l'accueil de la vie par toute la société et la généralisation de l'adoption.

Écrire un commentaire

Optionnel